Amelia de Kimberley McCreight

Publié le par B.

Amelia de Kimberley McCreight

Editions : Le cherche midi
Pages : 529
Format : Broché
Date de sortie : Août 2015


Résumé : New York. Kate élève seule sa fille de 15 ans, Amelia. Malgré un rythme professionnel soutenu, elle arrive tout de même à être à l’écoute de sa fille, une adolescente intelligente et responsable, ouverte et bien dans sa peau. Très proches, elles n’ont pas de secret l’une pour l’autre. C’est tout du moins ce que croit Kate, jusqu’à ce matin d’octobre où elle reçoit un appel de St Grace, l’école d’Amelia. On lui demande de venir de toute urgence. Lorsqu’elle arrive, Kate se retrouve face à une cohorte d’ambulances et de voitures de police. Elle comprend vite qu’elle ne reverra plus jamais sa fille. Amelia a sauté du toit de l’établissement. Le désespoir laisse peu à peu place à l’incompréhension : pourquoi une adolescente en apparence si épanouie déciderait-elle de mettre fin à ses jours ? Rongée par le chagrin et la culpabilité, Kate tente d’accepter l’inacceptable jusqu’au jour où elle reçoit un SMS anonyme qui vient tout remettre en question : « Amelia n’a pas sauté. » Obsédée par cette révélation, Kate commence alors à s’immiscer dans la vie privée de sa fille et réalise bientôt qu’elle ne la connaissait pas aussi bien qu’elle le croyait. À travers les SMS, les mails d’Amelia, les réseaux sociaux, Kate va tenter de reconstruire la vie de sa fi lle afi n de comprendre qui elle était vraiment et ce qui l’a poussée à monter sur le toit ce jour-là. Elle va devoir affronter une réalité beaucoup plus sombre que tout ce qu’elle a pu imaginer.


Mon avis : Ca fait déjà quelque temps que je cherche à lire ce livre et il m’est tombé dans les bras lorsque je suis allée faire ma pêche à la médiathèque. Le thème me rappelait quelque peu le dernier Tana French et je peux dire que j’ai aimé ce bouquin de sa première à sa dernière page. La fin est glaçante mais elle rajoute un plus indispensable à ce roman. Je vous dis tout, la couverture avec ce visage de jeune fille totalement caché a augmenté l’intrigue que je ressentais.


Kate Baron est avocate junior et associée dans un cabinet important de New York. En plein milieu d’une réunion, elle est contactée par le lycée huppé de sa fille. Visiblement cette dernière, élève modèle, aurait triché lors d’une dissertation. Kate part immédiatement pour rencontrer le proviseur mais le métro est bloqué. Lorsqu’elle arrive, beaucoup trop de policiers et d’ambulanciers sont sur place. Kate se demande qui a pu se blesser. Très vite, l’agent Molina lui apprend que sa fille s’est suicidée en sautant du toit du lycée. Kate est sous le choc de la nouvelle, elle connaissait une adolescente épanouie qui réussissait dans tout ce qu’elle entreprenait. Très vite elle se reproche d’avoir misé sur sa carrière et de n’avoir peut-être pas suffisamment été présente pour sa fille.


A peu près un mois après le décès de son unique enfant, Kate décide de reprendre son travail. A peine arrivée, elle reçoit un texto anonyme qui confirme ce qu’elle a toujours soupçonné : Amelia n’a pas sauté. Il va falloir que seule ou presque, elle arpente les réseaux sociaux sur lesquels sa fille passait du temps, son téléphone qui pourrait révéler bien des choses. Amelia n’a jamais connu son père et Kate ne peut pas compter sur ses parents. Son boss lui donne accès au service informatique mais qui est vite bloqué, il leur faut une décision policière. Molina n’est plus coopératif et il finit par disparaître. Un nouvel officier prend contact avec Kate et il semble cette fois la prendre au sérieux.


Ce que j’ai adoré par-dessus tout c’est que je suis rentrée dans l’histoire dès les premières lignes. Nous suivons tantôt le point de vue de Kate, tantôt celui d’Amelia même si dès le départ, elle est décédée. C’est-à-dire que parallèlement à l’enquête que mène la mère de la jeune fille, celle-ci raconte tout ce qu’il s’est passé dans sa vie depuis plusieurs mois. Ce décalage est accrocheur et brouille les pistes. On sait assez vite que plusieurs suspects pourraient être coupables et on devine quelques pages avant la fin qui est le vrai « auteur ». Parfois également, l’auteure revient sur la naissance d’Amelia car la question sur le père de l’adolescente revient beaucoup avant la mort de la jeune fille.


Je n’ai parfois pas compris le manque de « gniac » de Kate pour se protéger grâce à la loi puisqu’elle est tout de même avocate. Elle s’emporte parfois facilement au lieu de rappeler à ses interlocuteurs leurs obligations. Ca parait un peu incohérent mais comme j’aime beaucoup ce livre, je me dis qu’il s’agit peut-être d’une volonté de ne pas choisir une héroïne à toute épreuve, une femme qui perd ses moyens est plus humaine, plus proche de nous. Je n'ai pas trouvé de clichés faciles, Kate n'a pas de meilleure amie formidable sur qui compter, elle est vraiment très isolée. Elle ne sait qu'une chose c'est qu'on lui a enlevé la personne la plus précieuse à ses yeux et elle remuera ciel et terre pour comprendre ce qui s'est passé !


Je vais revenir sur la fin parce qu’elle est vertigineuse, c’est le cas de le dire. Amelia nous raconte son histoire jusqu’au bout mais je ne vous en dis pas plus, je vous laisse cette pointe de mystère pour vous donner encore plus envie de lire ce thriller !

Publié dans Thriller

Commenter cet article

Liboveok 30/12/2015 17:06

Ce livre me tente pas mal mais il ne fera pas parti des priorités...

B. 30/12/2015 18:30

Je pense qu'il faut le lire quand on en a envie :)

Vampilou 30/12/2015 16:50

Mmm, alors celui-là il le tente énormément, je suis complétement fan de l'histoire et ton avis est absolument génial en plus !

B. 30/12/2015 18:31

Mais ma Julia, merci beaucoup *-* J'espère lire prochainement ta chronique et que tu aimeras également

BettieRose books 30/12/2015 10:49

Tu ne seras pas surprise de savoir qu'il est dans ma PAL ^^

B. 30/12/2015 18:32

Aucunement :))