Les talons hauts rapprochent les filles du ciel de Olivier Gay

Publié le par B.

Editions : Le masque

Pages : 379

Format : Poche

Date de parution : 2013

Résumé : Un serial killer rôde dans les rues de Paris. Plusieurs filles sont retrouvées assassinées de manière atroce dans leur appartement. Leur seul point commun ? Elles fréquentaient toutes le milieu de la nuit et les clubs à la mode.
John-Fitzgerald, surnommé Fitz par ses amis, est un parasite par excellence. Dragueur paresseux et noctambule, il partage sa vie entre les soirées parisiennes, son amour des jeux en réseau et la vente de coke à la petite semaine. Ce héros improbable va se retrouver au coeur d'une enquête de plus en plus dangereuse, avec l'aide de ses conquêtes d'un soir et de ses amis toxicomanes.
Grande gueule maladroite, incompétent notoire, séducteur au grand coeur, il semble bien mal armé pour affronter les bas-fonds parisiens. Mais tant qu'il y aura de l'alcool, la fête sera plus folle
.

Mon avis : Ce livre je l'ai découvert au milieu des célèbres sagas de l'auteur : "Le noir est ma couleur" et "Les épées de glace". Mais parlez-moi de serial killers, d'anti-héros absolu et me voilà au rendez-vous. Merci Olivier pour ce roman truculent pour lequel j'ai eu un gros coup de coeur.

Si le prénom John-Fitzgerald sied parfaitement à d'illustres personnages, il est beaucoup plus difficile à porter lorsque l'on est dealer professionnel de toutes les nuits parisiennes. C'est donc sous le diminutif Fitz que notre héros malgré lui se présente à nous et à ses amis. Quelles sont les chances pour qu'un trentenaire dealer, fêtard, pas encore sorti totalement de l'adolescence, locataire d'un studio minuscule se retrouve à enquêter sur les meurtres de plusieurs femmes toutes reines de la nuit ?

Eh bien ! il suffit pour cela d'avoir pour ex-compagne une commissaire de police désespérée et d'être têtu comme une mule. Ce qui devait être une simple prise de renseignements auprès de ses nombreux contacts dans le milieu va vite tourner à une obsession pleine d'humanité et à une vraie enquête où il va risquer sa peau. Oui, oui, le Fitz a bien un coeur !

Je salue bien bas, une fois de plus, Olivier Gay. J'ai trouvé que ce roman mettait son talent d'auteur sur un piedestal. L'affaire criminelle (au sens le plus sérieux du terme) est très intéressante et son dénouement reste une surprise bien agréable, surprenante. L'apport des personnages secondaires : Deb, Moussah, Jessica même si elle est porteuse d'emmerdes nous donne l'impression d'une famille soudée qui complèterait celle que Fitz a déjà.

Mais cette plume...une plume virevoltante, provocatrice, drôle, pleine de jeux de langage et tellement de choses encore est pour moitié gage de la qualité de ce polar. L'autre moitié est, évidemment, Fitz qui vient déranger toutes nos habitudes en matière de polar. Son auto-dérision n'a d'égal que sa vie incroyable, à tel point que j'en aurais presque oublié tous les remous de l'enquête criminelle.

Maintenant il me reste trois choses à faire : vous tendre virtuellement ce roman, poser moult questions à Olivier et enfin à acheter le second opus !!

Publié dans Thriller

Commenter cet article

Vampilou 19/10/2016 16:56

J'adorais déjà le titre, mais ton avis m'a totalement convaincu ma belle !

B. 19/10/2016 21:26

Oh merci il est juste génial :D