Memorex de Cindy Van Wilder

Publié le par B.

Editions : Gulf Stream

Collection : Electrogène

Pages : 399

Format : Broché

Date de parution : 6 mai 2016

Résumé : 2022. Cela fait un an que la vie de Réha a basculé. Un an que sa mère est morte dans un attentat contre sa fondation, Breathe, qui promeut un art contemporain et engagé. Un an que son père, un scientifique de génie, ne quitte plus Star Island, l'île familiale. Un an qu'Aïki, son frère jumeau, son complice de toujours, s'est muré dans une indifférence qui la fait souffrir. Le jour de ce sinistre anniversaire, la famille est réunie sur l'île : c'est le moment de lever les mystères, les tabous, les rancoeurs que Réha ressasse depuis un an. Au coeur de l'énigme : Memorex, la multinationale pharmaceutique de son père, ainsi que ses expérimentations sur la mémoire. Des expérimentations qui attisent les convoitises de personnages puissants et sans scrupules, prêts à tout pour accomplir leurs rêves les plus fous.

Mon avis : Après la trilogie (hum oui bon tétralogie en fait...) Les outrepasseurs qui pour moi a bouleversé le paysage des littératures de l'imaginaire, il me fallait lire le dernier roman de Cindy. Comment dire non à un thriller d'anticipation qui se passe sur une île, le tout dans un écrin de velours vert (je parle bien sûr de la couverture...) ?

Réha et Aîki se préparent à quitter la Mansfield Academy où ils poursuivent leurs études, pour aller fêter Thanksgiving sur Star Island, l'île qui les a vus grandir. Ni l'un, ni l'autre n'a envie de s'y rendre car il n'est pas vraiment question de s'éterniser autour de la dinde mais plutôt de commémorer le premier anniversaire de la mort de leur mère. Nous sommes en 2022 et un an plus tôt, un acte terroriste a fait 67 morts dans la fondation artistique de leur mère. Ils ne s'en sont jamais remis, pas plus que leur père.

Sur l'île, les souvenirs s'emmêlent dans la tête de Réha, ceux insouciants et dorés, avec son frère et ses parents et ceux redoutables qui rappellent l'absence de sa mère ainsi que les deux mails anonymes qu'elle a reçu avant son départ de l'Academy. Réha ne se sent plus en sécurité nulle part et comprend très vite que sa vie est devenue un vaste mensonge.

A cause des quelques phrases qui précèdent le récit en lui-même, j'ai découvert qu'il fallait s'attendre à un acte pire qu'un meurtre et qui défierait toute logique, toute humanité. Ces quelques mots que l'on ne sait pas à qui attribuer (l'auteure ou bien l'héroïne) ont fait que Cindy a su tisser une toile machiavélique pour son lecteur. J'ai été prise dans tous ses filets. Qu'est-ce qui est plus inhumain qu'un meurtre et même un acte terroriste ? Je savais que toutes mes tentatives de conjectures seraient mises à mal.

Si l'on garde en mémoire qu'il y'a un secret terrible à lever, on rentre dans l'histoire et on suit ses nombreux rebondissements sans pouvoir s'arrêter. Bien sûr on finit par connaît  la vérité et on est terrorisé. Cindy Van Wilder soulève les questions des avancées scientifiques et de l'Etique, la morale. Porté par des personnages adolescents bien campés, ce roman est à la fois une aventure, un thriller et une source de réflexion.

De la même façon que j'avais l'impression que l'auteure vivait avec les Outrepasseurs tellement elle possédait son univers, dans Memorex qui aborde des notions scientifiques compliquées, tout est tellement clair pour Cindy que tout devient limpide pour nous également. Il reste donc au lecteur à savourer cette triste histoire. Ai-je besoin de préciser que pour moi c'est un coup de coeur ?

Publié dans Thriller, Science-fiction

Commenter cet article

Vampilou 07/12/2016 17:23

Ah, encore un avis positif sur ce roman qui ne cesse de me tenter !

B. 07/12/2016 19:34

Ahh ! N'attends plus :p