Thérapie de Sebastian Fitzek

Publié le par B.

Thérapie de Sebastian Fitzek

Editions : Le livre de poche

Pages : 309

Format : Poche

Date de parution : 2009

Résumé : Josy, la fille du psychanalyste Viktor Larenz, souffre d'une maladie inconnue et disparaît mystérieusement. Quatre ans ont passé, Larenz s'est retiré sur une île au nord de l'Allemagne et reçoit la visite d'une romancière qui souffre d'une forme rare de schizophrénie : les personnages qu'elle invente prennent vie et son dernier roman ressemble étrangement à l'histoire de Josy...

Mon avis : Ce livre format poche traînait dans ma PAL depuis environ sa sortie...C'est en visionnant un point lecture de Laurence Authentique que l'envie pressante de lire un Fitzek m'a prise. Je n'avais pas le même que celui dont parlait Laurence donc j'ai choisi Thérapie qui a un titre et un résumé bien tentant ! Mais que ce fut long et pénible...

Psychiatre de renom, le Dr Viktor Larenz a perdu sa fille Josy depuis quatre ans, certes elle était malade et aucun diagnostic n'arrivait à être établi. Pourtant, ce n'est pas pour des raisons médicales que ses parents ont perdu la petite Josy. En effet, les circonstances de sa disparition sont troubles. Alors que son père l'emmenait voir un énième médecin, elle s'est presque, comme dans un songe, évaporée.

C'est quatre années plus tard que le Dr Larenz se remémore ce jour terrible. Alors que Isabelle son épouse fait son deuil en se plongeant dans le travail, lui-même a arrêté toute activité. Il décide de se rendre seul sur l'île où il a grandi. Un jour, Anna, une parfaite inconnue vient le supplier de la prendre comme patiente. Le refus de Viktor est catégorique néanmoins la maladie de cette jeune femme, ainsi que son insistance éveillent sa curiosité. Il finit par accepter.

Quel résumé tentant ! Il faut bien reconnaître à Sebastian Fitzek un sens aigu de la manipulation des lecteurs et une prédisposition pour les ambiances dérangeantes. Les premières cent pages de ce livre se boivent comme du petit lait, le choix d'une île comme décor favorisant la montée de l'angoisse chez les personnages et chez le lecteur. Une première théorie a vu le jour dans mon esprit mais elle était bien trop simple, une seconde s'est profilée, n'annulant pas la première, compliquant même la situation. Mais c'était encore trop simple !!

Si j'aime les thrillers qui égarent leurs lecteurs, je déteste pour autant ceux qui les noient. Pour vous expliquer ce ressenti, je ne vois qu'une image : les fameuses poupées russes. Lorsque vous pensez avoir enfin compris qui est malade, pour quelles raisons, ce qu'il est advenu de Josy apparaît la minuscule dernière poupée, l'improbable, l'impensable mais plus grave, l'inutile !

Il me semble clair que je n'ai pas du tout aimé ce livre si ce n'est qu'il m'a fait découvrir une pathologie psychiatrique dont j'ignorais l'existence.....

Publié dans Thriller, Psychologique

Commenter cet article

Julie86 10/09/2016 09:49

Le voleur de regards, le chasseur de regards (la suite du voleur) et le briseur d'âmes sont ceux qui m'ont le plus plu. Si tu décides de relire Fitzek, je te conseille donc un de ceux-là.

B. 19/09/2016 02:43

Je voulais lire Le briseur d'âmes au départ mais impossible de mettre la main dessus --' Merci Julie pour tes conseils :D

Caroline 09/09/2016 23:45

Je suis déçue que tu n'aies pas aimé moi j'ai adoré :o Jusqu'au bout, on ne sait pas où on en est, c'est totalement imprévisible ! Je suis fan de Fitzek depuis ce roman là même si les autres sont moins psychologiques, je trouve..

B. 10/09/2016 02:56

Mais c'est pas grave Caro :p Ah pour être imprévisible, ça l'est, tellement qu'on finit par ne plus y croire, enfin quand je dis "on" je parle de moi, ne t'inquiète pas je lirai d'autres Fitzek et l'aspect psycho m'attire toujours puisque le point qui m'a le plus plu c'est de découvrir le Syndrôme de Münchausen ;)

Vampilou 08/09/2016 22:17

Bon bah il est clair que je ne me laisserai pas tenter par ce roman !

B. 09/09/2016 01:54

Après je suis très exigeante en terme de polars et je sais que plein l'ont aimé ^^

Julie86 08/09/2016 09:23

J'adore Fitzek, vraiment, mais Thérapie ne m'avait pas convaincue non plus. J'avais lu d'autres romans de lui avant qui était bien meilleurs. Je n'avais pas réussi à prendre le scénario de Thérapie au sérieux et la fin est complètement tirée par les cheveux, il faut le dire. Si la destinée de Josy avait été différente, peut-être que j'aurais plus apprécié cette lecture, même si la construction de ce thriller n'est pas très originale. Pour sa défense, c'était son premier roman ;-)

B. 09/09/2016 01:58

Oh merci Julie tu me rassures car j'en ai d'autres dans ma PAL. J'avoue que ça aurait pu se terminer avec plus de doutes finalement ;)