Tout n'est pas perdu de Wendy Walker

Publié le par B.

Tout n'est pas perdu de Wendy Walker

Editions : Sonatine

Format : Ebook

Pages : 341

Date de parution : 12 mai 2016

Résumé : Alan Forrester est thérapeute dans la petite ville cossue de Fairview, Connecticut. Il reçoit en consultation une jeune fille, Jenny Kramer, quinze ans, qui présente des troubles inquiétants. Celle-ci a reçu un traitement post-traumatique afin d’effacer le souvenir d’une abominable agression dont elle a été victime quelques mois plus tôt. Mais si son esprit l’a oubliée, sa mémoire émotionnelle est bel et bien marquée. Bientôt tous les acteurs de ce drame se succèdent dans le cabinet d’Alan, tous lui confient leurs pensées les plus intimes, laissent tomber leur masque en faisant apparaître les fissures et les secrets de cette petite ville aux apparences si tranquilles. Parmi eux, Charlotte, la mère de Jenny, et Tom, son père, obsédé par la volonté de retrouver le mystérieux agresseur.

Mon avis : Un grand merci une fois de plus de la confiance de Sonatine et Netgalley ! Si vous ne le saviez pas encore, Sonatine est vraiment LA maison d'édition dans laquelle je pioche un livre sans presque lire son résumé tellement j'ai connu peu de désillusions au fil des années. Tout n'est pas perdu ne sera pas mon coup de coeur de l'année mais j'ai beaucoup aimé ma lecture. La fin me questionne encore beaucoup mais n'est-ce pas positif encore 10 jours après avoir refermé le livre ?

Disons-le sans détour, Jenny Kramer a été violée lors d'une soirée entre lycéens. La police de cette petite ville n'a aucun témoin, aucune fibre, aucune trace d'ADN. Jenny en revanche a dû être opérée. Ses parents, sous le choc et malgré un désaccord initial donnent leur approbation pour qu'on administre un traitement encore controversé mais qui a fait ses preuves contre les SPT (Stress Post Traumatique). Jenny n'a donc plus aucun souvenir de ce qu'il s'est passé pendant cette nuit de cauchemar mais comme le craignait le docteur Alan Forrester, son corps lui, n'a pas tout oublié et la jeune fille vit dans une cage d'émotions qu'elle ne comprend pas.

Après une tentative de suicide, le cas de Jenny est confié à Alan qui va tenter de faire remonter les souvenirs à la surface, de travailler avec la famille de l'adolescente. Tout le livre est une narration de Forrester qui rapporte lui-même ses discussions avec les quelques protagonistes qui ont ou vont jouer un rôle dans cette affaire : la famille Kramer, le jeune policier en charge de l'affaire et un ancien soldat, entre autres !

Je ne le cacherai pas, l'écriture à la première personne par le psychothérapeute de Jenny tout le long du roman est déroutante au premier abord. Je vais aussi vous dire franchement que beaucoup de notions de psychiatrie ou de psychologie sont expliquées, surtout au début de la lecture. Ne vous attendez donc pas à un médecin rédempteur qui cherche un coupable. Il s'agit plus d'une étude clinique d'un cas de SPT sous fond de thriller. Pour une passionnée de psychologie et de psychologie criminelle, ce fut délectable mais je sais que ça a pu rebuter d'autres lecteurs.

En revanche, si l'on a encore des craintes concernant la "psy" en général, ce n'est pas non plus ce livre qui les fera tomber. Il m'a même donné froid dans le dos. Jenny est vraiment un pion pour beaucoup de personnes et pas uniquement pour son agresseur. Révéler les mystères de l'âme humaine est toujours flippant mais démontrer comment on peut manipuler sciemment le cerveau humain donne envie de fuir les médecins. Et je vous en ai déjà trop dit.

Wendy Walker écrit vraiment bien surtout sur un thème aussi complexe. J'ai beaucoup pensé aux écrits de Ann Rule (que je vous conseille) qui navigue toujours entre le roman et le documentaire. Si ce livre n'est peut-être pas construit de façon classique, nous avons bel et bien une recherche du violeur et quelques détails vraiment écoeurant. Avis aux amateurs du genre !

Publié dans Thriller, Psychologique

Commenter cet article

Vampilou 22/06/2016 17:05

Ça a l'air absolument passionnant, je le note avec grand plaisir !

B. 22/06/2016 23:32

Sur les SPT absolument et la psy en général, j'en ai même mis l'enquête au second plan :)