Aeternia T1 : La marche du prophète de Gabriel Katz

Publié le par B.

Aeternia T1 : La marche du prophète de Gabriel Katz

Editions : Scrinéo

Pages : 374

Format : Broché

Date de parution : 22 janvier 2015

Résumé : Leth Marek, champion d'arènes, se retire invaincu, au sommet de sa gloire. Il a quarante ans, une belle fortune et deux jeunes fils qu'il connaît à peine. C'est à Kyrenia, la plus grande cité du monde, qu'il choisit de les élever, loin de la violence de sa terre natale. Lorsqu'il croise la route d'un culte itinérant, une étrange religion menée par un homme qui se dit prophète, l'ancien champion ignore que son voyage va basculer dans le chaos. À Kyrenia, où l'on adore la Grande Déesse et les puissants du Temple s'entredévorent, une guerre ouverte éclate entre deux cultes, réveillant les instincts les plus noirs. La hache de Leth Marek va de nouveau tremper dans le sang. Le plus violent des combats est celui que l'on mène contre ses propres croyances.

Mon avis : Comment ? Tu n'avais pas encore lu Aeternia ? Eh noon.... Ce n'est pas faute d'envie, ni d'avoir été trèèès poussée par les copinautes. Et puis Les Imaginales programmées, je l'ai mis en haut de ma liste et il va y rester même après sa lecture car j'ai vraiment eu un coup de coeur pour l'univers, l'écriture, les personnages... Même si bien sûr j'ai détesté l'auteur à la fin (tout en l'adorant) !

Kyrenia est un peu l'Eden peu accessible de ce monde, pourtant Leth Marek a pu y acheter un maison et veut s'y retirer pour continuer l'éducation de ses fils, adolescents, qu'il n'a jamais vraiment connus. Il veut pour eux les meilleures écoles et une vie loin de la violence de Morgoth où il a trop combattu. Leth Marek quitte tout, il emmène pour son périple jusqu'à la Cité, ses fils bien sûr et quelques domestiques (sans oublier sa hache). Ils s'arrêtent d'auberges en auberges et Leth Marek essaie d'apprivoiser ces fils qui ne le connaissent pas plus que lui. Toujours bien accueillis puisque son statut de champion le poursuit à travers tout le pays, Leth Marek est confiant même s'il ne baisse jamais la garde.

Dans une des auberges où la petite troupe fait étape, un matin des villageois portant une croix étrange s'en prennent à une jeune femme venue chercher de l'eau au puits. Leth Marek empêche le viol de celle-ci en combattant et tuant l'un des hommes, mais il en reste un pour s'échapper. Sans écouter les avertissements de l'aubergiste, Leth Marek raccompagne la jeune femme qui lui explique être prêtresse d'un autre culte que celui de la Déesse, elle croit en Ochin, un Dieu qui serait plus juste et accepterait tous les Hommes, même de petite condition. Le champion n'est pas croyant mais après une terrible épreuve, il va suivre ce culte pour les protéger et se venger.

Dans ce premier tome en tout cas, l'arène est à la fois une fin et un commencement, Gabriel Katz a choisi de nous parler d'une histoire radicalement différent des jeux. Sous sa plume, les paysages prennent vie en un rien de temps et on pénètre dans un monde nouveau sans aucune difficulté. Si Leth Marek ne va finalement pas jusqu'à sa villa, il va se rapprocher de Kyrenia, y entrer brièvement et suivre ce groupe de croyants qui grandit de jours en jours. Ce champion un peu bourru m'a été tout de suite sympathique car il est juste et très humain. Personne ne le manipule sans conséquence.

Bien sûr que je vois dans ces cultes, même s'ils sont différents, une critique de certaines pratiques de la religion. La religion de pouvoir, la religion ambitieuse, la religion qui fait la guerre et qui est intolérante. La religion riche au sens premier du terme et tellement pauvre humainement. La religion aveugle certains et quelque part je trouve aussi que la haine de celle-ci aveugle également. Non pas dans ce qu'on lui reproche mais parce que la haine qui guide la souffrance empêche bien souvent de raisonner.

Il y'a finalement peu de personnages auxquels je me suis attachée en dehors de Leth Marek mais je dois bien dire que j'attends de voir ce que Dez, un autre combattant, nous réserve dans le second tome. D'ailleurs il ne faudra pas que je traîne pour le lire ce second tome parce que comme tout le monde, j'ai cherché la suite à cette 374 vainement en ouvrant grand les yeux !!!

Publié dans Fantasy

Commenter cet article

Analyse 16/05/2016 00:44

Je vois que tu lis quand même pas mal de SFFF, je vais te suivre je pense. J'attends le tome 3 de l'auteur.

B. 16/05/2016 14:26

Oh merci Analyse c'est gentil ! Eh bien moi qui pensais que c'était un dyptique O.O

Vampilou 11/05/2016 16:24

Cette série me fait vraiment de l'oeil !

B. 13/05/2016 08:00

Ah oui non mais c'est une réussite totale ce premier tome !

tresormimi 11/05/2016 11:23

Oh il faut absoluement que je me lance dans cette lecture.

Bon salon des imaginales

B. 13/05/2016 08:00

Vraiment je te le conseille !
Merci beaucoup pour le salon ;)

cassie 11/05/2016 10:33

perso, j'ai préféré le second tome qui me rappelait plus Le puits des mémoires, mais j'avais beaucoup aimé ce premier tome ;)

B. 13/05/2016 08:09

Et Le puits des mémoires me tente nettement moins mais je lirai le tome 2 et je te dirai :p