Paranoïa de Mélissa Bellevigne

Publié le par B.

Paranoïa de Mélissa Bellevigne

Editions : Hachette

Collection : Black Moon

Pages : 320

Format : Ebook

Date de sortie : 30 mars 2016

Résumé : Lisa Hernest, psychiatre reconnue et spécialisée dans les cas complexes, est appelée à l’institut Saint-Vincent en périphérie de Paris. Elle va rencontrer sa nouvelle patiente : Judy Desforêt, internée pour paranoïa et hallucinations, enceinte de cinq mois et qui refuse de s’alimenter. Dès leur première entrevue, la jeune femme qui se dresse face à elle fait preuve d’une lucidité et d’un discernement hors pair. Et plus Lisa apprend à la connaître, plus leurs échanges viennent ébranler ses propres convictions professionnelles et personnelles. Entretien après entretien, Judy lui livre en effet une curieuse histoire, mêlant sa quête des racines familiales en Angleterre et la présence invisible d’un certain Alwyn, cet homme qui la suit comme son ombre depuis toujours. Progressivement, Lisa, l’experte en âmes fragiles, sent ses moyens lui échapper et Judy la déstabiliser. À mesure que les mois passent et que la date de l’accouchement approche, la vérité semble s’éloigner.

Mon avis : Je remercie les Editions Hachette et Netgalley pour ce service presse. Je pense que l'on peut dire que c'est LE livre qui fait le buzz sur la blogo et auprès des booktubeurs en ce moment. J'ai vu et lu pas mal de choses sur ce livre, sur Mélissa Bellevigne. Je suis contente d'avoir si rapidement pu me faire ma propre opinion et personnellement j'ai bien aimé lire ce livre, je crois que Mélissa commence une carrière prometteuse.

La quatrième de couverture en apprend déjà beaucoup sur le contenu. Lisa va en effet être appelée en dernier recours pour tenter d'établir un lien qui semble impossible avec Judy. Lisa a réussi à mettre un recul peu égalé dans sa profession. Cette faculté lui permet de rentrer en empathie en se protégeant au maximum, il faut dire qu'elle est passionnée, trop souvent au détriment de son couple. Si elle finit par apprivoiser petit à petit Judy, ce cas est trop proche de ses failles personnelles pour ne pas mettre à mal ce recul si reconnu. Il est pourtant hors de question qu'elle confie Judy à quelqu'un d'autre pour des raisons compréhensibles d'autres moins...

Pourtant Judy souffre bien d'anorexie, elle parle d'un ami imaginaire qui ne l'a jamais quittée depuis ses 6 ans. Son anorexie est plus récente, elle fait suite à une agression et au fait qu'elle est tombée enceinte. Qui plus est, elle met Lisa sur la mauvaise voix en faisant une comparaison avec un vieux récit où l'héroïne se suicide car elle ne sait pas si l'enfant qu'elle porte est de son violeur ou de celui qu'elle aime. Judy accepte de reprendre des forces contre plus de liberté et elle se confie à Lisa qui jusqu'au point final hésitera entre une maladie réelle et un phénomène inexplicable.

Il est vrai que les livres traitant de psychiatrie me passionnent et que d'emblée le sujet m'a convaincue. Je peux reconnaître que c'est un sujet qui revient beaucoup en littérature ces derniers temps et dans divers genres. Mais je trouve que Mélissa Bellevigne a bien fait de choisir la science comme support de base pour amener son second sujet, plus du tout rationnel. Lisa est tellement dans le désir d'avoir un enfant que peut-être elle ne fait pas son travail comme elle le devrait, même si Judy va mieux. En tout cas, cette faiblesse dans son rôle me rend encore plus hésitante sur la validité de l'histoire de Judy.

J'ai été agréablement surprise par la qualité d'écriture de Mélissa, son vocabulaire est riche et varié. Il y'a peut-être encore à travailler l'efficacité des dialogues mais il s'agit là d'un premier roman. Elle a construit deux personnages qu'on ne peut qu'aimer. Autant on comprend Lisa qui, à priori, est plus proche de nous avec une vie traditionnelle, autant Judy est peut-être sérieusement malade, en tout cas, au moins en état de choc et suicidaire. Mais elle est aussi la représentation de cette partie de nous que l'on masque le plus souvent, celle qui a peur, celle qui sort difficilement de l'enfance, celle qui a l'impression de se battre contre des moulins à vent.

Je crois en tout cas que ce livre a réussi à me faire questionner le réel et je suis fan de ça ! Et en plus, on passe du temps à Londres, je ne demande rien de plus.

Publié dans Young Adult, Fantastique

Commenter cet article

Vampilou 21/04/2016 15:56

Il me tente juste énormément ce roman et ton avis est absolument sublime !

B. 21/04/2016 18:26

Oh c'est vrai ? Non tu exagères ma Julia mais en revanche si tu peux le lire, fais-le :D

BettieRose books 21/04/2016 09:37

Moi aussi je l'ai beaucoup aimé ce livre. Je sais qu'il y a des avis très partagés à son sujet...

B. 21/04/2016 18:27

Oui et même des accusations de plagiat :/