J'ai été djihadiste en Syrie de Michaël Delefortrie et Bruno Struys

Publié le par B.

J'ai été djihadiste en Syrie de Michaël Delefortrie et Bruno Struys

Editions : La boîte à Pandore

Pages : 207

Format : Broché

Date de sortie : 2016

Résumé : Le témoignage que vous tenez dans les mains est inédit. Terrible à lire et inédit. Et ne pas le lire, c'est se priver de voir et d'appréhender tous les aspects de cet immense problème qu'est le départ pour le djihad de jeunes nés dans nos pays européens. Jusqu'à présent, beaucoup d'experts et de journalistes ont parlé sur ces jeunes, mais peu ont parlé avec ces jeunes. Ce que dit Younes, aussi difficile à lire soit-il, est une réalité que nous ne pouvons ignorer et qui ne doit pas nous être cachée. Younnes, né Michaël, a eu le parcours difficile d'un enfant mal aimé, abandonné à lui-même en recherche éperdue de repères et assoiffé par la difficulté de donner un sens à sa vie. Younnes se radicalisera et partira pour la Syrie combattre au sein de l'EI. Il y assumera différentes tâches sans monter au front. Revenu, il a décidé de vivre sa vie ici après avoir transité par la case prison. Mais on ne "revient" pas comme cela dans le monde qui est le nôtre. Ce livre raconte sa vie, sans dissimulation, avec dureté et réalisme, sa radicalisation, son départ pour la Syrie, la vie qu'il a menée au sein de ce " Califat " . Éditer ce témoignage n'est en aucun cas le cautionner ou le justifier. Il est une pièce de l'immense puzzle qui se dresse devant nous et que nous devons, absolument, maîtriser. Alors oui, ce témoignage fera date et personne ne peut l'ignorer.

Mon avis : Merci beaucoup à La boîte à Pandore pour l'envoi de ce livre. J'ai décidé mon blog apolitique et qui n'exposera jamais d'idées sur la religion ou les religions. Mais comme beaucoup, j'ai besoin de comprendre ce phénomène terrible qui ébranle ce pays depuis plusieurs années et qui a répandu le sang le chaos, le deuil, les dissensions en 2015. Ce livre est le témoignage unique d'une personne qui ne peut résumer les faits et il faudrait faire une véritable étude sociologique mais il est tellement bien écrit que la démarche de Younnes est claire et apporte des éléments de réflexion.

Michaël, bien avant de devenir Younnes, a grandi à Anvers, en Flandre, Belgique. Entouré de ses frères et soeurs, il mène une vie ordinaire jusqu'à ce que sa mère quitte le foyer et qu'il devienne un élément perturbateur en classe, voire à la maison. Pourtant, il le reconnaît, son père a fait beaucoup pour eux tous. Michaël comprend assez jeune qu'il n'est pas fait pour l'école et suit un apprentissage de boulanger/pâtissier. Il réussit bien dans ce métier et s'assagit. Mais il se sent seul, incompris et se rapproche de la communauté musulman marocaine qu'il trouve accueillante, apaisante. Il se fait des amis et lui qui ne s'est jamais intéressé au catholicisme, sa religion de naissance, est de plus en plus attiré par l'islam.

Michaël se convertit donc, il apprend à lire le Coran, à prier même s'il doit le cacher à son père. Il est très difficile pour lui de ne pas pouvoir exprimer sa foi librement et c'est le premier déclencheur de son incompréhension. Se faisant appeler Younnes pour bien marquer la tradition, il est très bien intégrer dans sa nouvelle communauté et quand son père le rejette à son tour, il est accueilli par des "frères". C'est là qu'il rencontrera des personnes importantes dans son futurs et qu'il commencera à participer à Sharia4Belgium. Il mène des actions pour discuter voire convertir, apaiser aussi. Il manifeste pour le port du voile. Et puis il sent que son pays ne veut plus de lui et la Syrie lui semble le nouvel Eldorado.

Ce livre m'a beaucoup troublée. Il en émane autant de paix que de haine mais en aucun cas Younnes ne ressent de haine, il sait en revanche que les autorités, des personnes qu'ils croisent en ont contre lui. J'ai vraiment eu l'impression d'entendre l'histoire d'un gamin qui se fait chasser de partout et ne trouve de "chez lui" nulle part. Autant je ne comprends pas cette radicalisation de sa pensée, ni dans son cheminement, ni dans ce qu'il en retire, autant je comprends ce besoin d'appartenance. Et je peux comprendre aussi cet appel de liberté de pratiquer sa religion sans être stigmatisé comme un terroriste en puissance.

Bien sûr Younnes a des torts : avoir commandé une arme de guerre même déchargée, certaines actions de Sharia4Belgium m'ont aussi paru pure provocation et un de ses amis le lui fait même remarquer. Au-delà de ça, il n'est pas violent. Bien sûr, pourquoi partir en Syrie, un pays en guerre résolument tenu par l'EI ? Même lui ne sait plus ce qu'il fait là-bas même s'il a trouvé le pays très beau. L'éclairage sur ce qu'il se passe en Syrie est bien fait mais me semble toujours aussi difficile à comprendre.

Néanmoins à son retoutr, Younnes se livre, il est jugé mais catalogué terroriste uniquement pour ses croyances et son départ en Syrie. Ca fait réfléchir sérieusement, surtout que l'extrême droite flammande, alors au pouvoir, ne respecte pas vraiment l'Etat de droit et fait de la justice au cas par cas. Ce que je retiens en tout cas, c'est que, comme je le pensais, la Justice, française ou belge, n'est pas le bon acteur pour ces jeunes. Elle arrive trop tard et ne joue pas dans la cour de l'éducatif et de la psychologie. Younnes le fait même remarquer, il n'a eu aucun suivi à son retour.

Plus que jamais j'ai envie de compréhension, de bienveillance, d'apaisement, de dialogue, de connaissance...

Publié dans Témoignage, Historique

Commenter cet article

Caroline 25/02/2016 21:16

Je ne sais pas si j'aimerais ce livre.. Il faut le lire c'est sûr mais peut-être dans quelques années..

Si tu aimes bien les choses à thématiques comme celles-là, je te conseille le film Made In France, il est prenant..

B. 26/02/2016 02:31

Pour les témoignages sur des sujets graves, il faut vraiment se faire confiance et choisir le moment où l'on est prêt donc tu as bien raison et moi je note le film :D

Les lectures de Nina 24/02/2016 23:08

Très belle chronique sur un sujet et un livre délicat... J'ai mis ce livre dans mes prochains achats ! Suivant le conflit depuis son départ, je trouve important qu'on laisse quelqu'un en parler de façon interne et subjective. J'espère que ta phrase de fin sera un jour réelle car magnifique et indispensable : Plus que jamais j'ai envie de compréhension, de bienveillance, d'apaisement, de dialogue, de connaissance... Belle soirée à toi !

B. 25/02/2016 05:46

Oh merci beaucoup Nina ! Cette maison d'édition a des livres magnifiques mais pour revenir à Younnes et le djihadisme, j'espère très fort que l'espoir se transforme petit à petit. Sans espoir, il n'y a pas ou peu d'ouverture, de possibilités. A très vite :)

Vampilou 24/02/2016 17:27

J'aime beaucoup, ça a l'air super intéressant !

B. 24/02/2016 21:40

C'est parfois dérangeant mais toujours instructif :) Merci ma Julia !

colorandbook 24/02/2016 09:39

Coucou sa a l'air d'être quand même un témoignage percutant il rejoins ma wl car comme beaucoup j'aimerai comprendre

B. 24/02/2016 21:42

Oui c'est forcément poignant et ça ouvre un questionnement. J'espère qu'il te plaira également :)

Dareel 24/02/2016 09:29

C'est un "livre-témoignage" qui doit être très intéressant... Ici ce n'est pas le cas le plus extrême mais ça peut surement aider à comprendre d'où vient ce mal-être...

B. 24/02/2016 21:44

Oh non en effet Younnes pour moi n'est pas radical, il le trouve à un moment avec Sharia4Belgium et je crois que parce que nous comparons aux attentats ou à ce qu'il se passe en Syrie, ça ne paraît pas radical, le fait est que vouloir convertir, c'est s'introduire dans la pensée de l'autre. Mais comme tu le dis, plus les gens témoigneront, plus on essaiera de comprendre :)