Phobos T2 de Victor Dixen

Publié le par B.

Phobos T2 de Victor Dixen

Editions : Robert Laffont

Collection : R

Pages : 490

Format : Broché

Date de sortie : 19 novembre 2015

Résumé : ILS CROYAIENT MAITRISER LEUR DESTIN.

Ils sont les douze pionniers du programme Genesis.
Ils pensaient avoir tiré un trait sur leurs vies d’avant, pour devenir les héros de la plus fabuleuse des odyssées.
En réalité, ils sont les victimes de la plus cruelle d
es machinations.

ELLE CROYAIT MAITRISER SES SENTIMENTS

Sur Mars, Léonor espérait trouver la gloire et, pourquoi pas, l’amour.
Elle pensait pouvoir ouvrir son cœur sans danger.
En réalité, elle a ouvert la boîte de P
andore du passé.

MEME SI LES SOUVENIRS TOURNENT AU SUPPLICE,
IL EST TROP TARD POUR
OUBLIER.

Mon avis : Cela va vous paraître étonnant mais je n'étais pas tant en attente que ça du tome 2 de Phobos. Tout simplement car le tome 1 m'avait époustouflée. A l'approche de la fin de l'année, je confirme qu'il reste LE livre de 2015 qui m'a le plus fait vibrer. Mais pourtant, Victor Dixen nous avait laissés sur un suspense incroyable à la fin de ce premier opus. Finalement, quand j'ai su que la sortie approchait, que je devrais patienter jusqu'à Montreuil pour l'acheter et le faire dédicacer...je ne tenais plus en place et c'est donc à peine un mois après sa sortie que je vous parle de ce second tome. ATTENTION RISQUE DE SPOILERS

Léo a dit la vérité sur le rapport Noé aux 11 autres pionniers. A présent il faut voter pour savoir s'ils tentent de sauver leur vie en regagnant la Terre ou en restant sur Mars. Les discussions sont houleuses mais une découverte de Fangfang leur redonne un peu d'espoir ainsi qu'un premier contact avec Andrew et une étonnante compagne. Les 12 amoureux de l'Espace continuent donc l’atterrissage sur Mars. Il faut donc que Léonor décide qui de Marcus ou Mozart sera son mari. Sa décision est prise au fond de son coeur mais Léo aime peser le pour et le contre jusqu'au bout.

Les deux groupes quittent enfin leur vaisseau encore chacun de leur côté. Les filles font face à leur première mésaventure mais s'en sortent indemnes. Les jeunes gens finissent par se rencontrer, se marier, se chamailler, se méfier... (non je n'en dirai pas plus !) Bien sûr, en parallèle, avec toujours une alternance de points de vue au même instant, Serena continue ses manigances, Andrew poursuit ses recherches et apporte son aide aux douze pionniers. Le monde ne cesse de s'émouvoir, de s'aliéner face à ce que les caméras veulent bien leur montrer. Victor Dixen distille avec soin de grosses surprises à venir et des interrogations.

Comme si moi aussi j'avais pris de la hauteur, la première chose qui m'a frappée c'est l'ampleur que le phénomène Génésis prend sur la population mondiale. Des journées entières tournent autour du programme, comme si la vie telle qu'elle doit être n'avait plus d'importance. Ce paroxysme du ridicule et de l'abrutissement de masse est particulièrement réussi. Il montre à outrance comme nous pouvons nous abêtir lorsque nous sommes manipulés ou que nos vies perdent de leur sens.

L'autre réaction mondiale incroyablement ironique est celle du pays où est né chaque candidat. Nous savons par le témoignage de ces héros sacrifiés qu'ils n'ont jamais été que des pupilles de leurs nations, mises au rebut. Et tout à coup, l'effet médiatique leur donne un rang de star. C'est l'image parfaite que véhicule la TV réalité (je m'étonne encore de l'utilisation de cette expression !) : des inconnus starisés du jour au lendemain alors qu'ils n'ont rien accompli d'extraordinaire. Comme si la notoriété était chose aisée. Cette notion de star me déplaît dans tout contexte mais j'avoue que j'aime bien celle de héros dans le sens premier du terme pour ces douze jeunes adultes qui défient la mort et le pouvoir.

Cette histoire est toujours aussi palpitante et je gage que le troisième tome va amener des tensions à peu près partout mais particulièrement sur Mars. Nous avions appris à connaître surtout les filles et les garçons restent bien mystérieux même s'ils font quelques révélations. Ce sont Marcus, Kenji et Alexei qui m'ont le plus fait froncer les sourcils, agacée ou laissée perplexe. Pour parler un peu de Serena, sans être complètement intéressée, j'aimerais savoir ce qui lui a ôté toute humanité, ce tome la montre encore plus implacable, plus fausse et je ne trouve pas de faille outre son ambition démesurée.

En tout cas, le style adopté par Victor Dixen, efficace, précis, sincère fonctionne toujours aussi bien. Certains personnages m'intriguent, comme cet agent de la CIA et j'ai bien sûr très envie de me régaler avec la suite.

Commenter cet article

TiphaineLUE 23/12/2016 17:37

J'ai finis la 1 il y a pas longtemps, mais j'ai vraiment, vraiment hâte de lire le 2 qui a l'air génial !

B. 24/12/2016 05:44

Je ne peux que te le conseiller, moi il faut que je me mette au trois :p

Ganache 19/12/2015 23:11

Je sors de cette lecture à peu près en même temps que toi (j'ai lu les deux tomes à la suite) mais je suis beaucoup moins emballée par ce 2e volet. L'effet médiatique est vraiment mis en avant, peut être trop (pour ma part). On est beaucoup plus ballotés par les mouvements champ / hors-champ et j'ai eu le sentiment qu'on passait des uns aux autres un peu trop vite.
Marcus, Alexei, oui, ils sont agaçants en fin de compte. Certains personnages deviennent même cliché : le jaloux imbécile, la bonne ménagère, la méchante très méchante (et que rien ne touche vraiment), etc.... Dommage, je n'avais pas eu ce sentiment au 1er tome, sans doute parce qu'on découvrait un peu tout le monde en même temps.
Sans entrer dans les détails, trois choses m'ont laissée perplexe pendant ma lecture (je reste volontairement évasive pour ne pas spoiler) :
- l'incident de départ (une fois arrivés) entre deux personnages importants (je n'ai pas compris ce que ça venait faire là).
- certains détails au sujet du but de la "mission" (je ne sais pas si je suis claire mais je préfère ne pas trop en dire)
- la révélation finale.
Quant à l'élément qui doit tout changer, j'attends la suite avec le 3e tome :)
Voilà.

B. 21/12/2015 14:58

Il m'a moins plu aussi mais au contraire de toi j'ai adoré l'amplification de la "folie", c'est tellement ce que je peux ressentir parfois en regardant des extraits de certaines émissions...
Oui totalement, ils m'ont pris la tête mais heureusement, les filles un peu moins. En fait, je retrouve ce que j'avais ressenti en lisant Les chroniques martiennes de Bradbury, on déplace des personnes de la Terre à Mars pour retrouver les mêmes. Du coup, non ça ne m'a pas dérangée. Je me suis vraiment attardée sur la critique des médias.
Du coup non je ne comprends pas de quoi tu parles lol ! MP !!!
Je crois en tout cas que même si Victor Dixen a une volonté de nous laisser omniscients, il nous le fait croire mais c'est faux !

Vampilou 19/12/2015 15:48

Je viens tout juste de le terminer aussi et c'est un immense coup de coeur pour moi, même si la fin est une vraie torture !

B. 21/12/2015 14:59

Ahh ! Non mais j'avoue et pourtant j'étais prévenue !!! Horrible, Julia, il faut qu'on tienne :p