Sans plus attendre de Kristan Higgins

Publié le par B.

Sans plus attendre de Kristan Higgins

Editions : Mosaïc
Pages : 471
Format : Broché
Date de sortie : 28 octobre 2015


Résumé : Tic, tac… Tic, tac. A 35 ans, encore célibataire et zéro bébé en vue, Honor est convaincue que son horloge biologique lui fait les gros yeux. Elle se résout à parler mariage à l’homme qu’elle aime depuis le lycée et avec lequel elle entretient une relation amoureuse extrêmement intermittente. Résultat ? Un refus gentiment emballé mais sans équivoque. Déjà sonnée, Honor reçoit le coup de grâce quelques semaines plus tard, quand l’ex homme de sa vie annonce son mariage avec celle qu’elle considérait jusque-là comme sa meilleure amie.
Prête à tout pour redonner un peu de tenue à son amour-propre ratatiné, Honor (envisage cette fois le mariage de convenance et) fait une proposition à un certain Tom Barlow, professeur d’anglais de Manningsport qui a désespérément besoin d’une green card pour rester aux Etats-Unis. Sur le coup, l’idée lui semble géniale … avant que la situation ne s’emballe et n’échappe totalement à son contrô
le.


Mon avis : Je remercie les Editions Mosaïc pour ce tout dernier Kristan Higgins c’est LE livre que j’attends toujours avec impatience. Cet été, j’avais lu le tome compagnon de celui-ci et j’avais aimé comme toujours mais un je-ne-sais-quoi avait retenu mon engouement. Quand j’ai lu la quatrième et que j’ai su que nous allions partager un bout de la vie de Honor, j’étais sceptique. Dans la famille Holland, ça n’était vraiment pas celle qui avait eu mes faveurs. Eh bien pourtant, je me suis amusée et j’ai appris à la connaître. Bref, bref, bref, j’ai été agréablement surprise !


Borgan et Honor sont ce que l’on pourrait appeler des sex friends. Sauf…sauf que Honor a beau se cacher derrière des masques d’amitié et d’indifférence, elle est totalement amoureuse de son meilleur ami. C’est un examen gynécologique qui va mettre le feu aux poudres. A 35 ans, il faut penser à son horloge biologique, du moins, Honor entretient cette certitude avec ses ovules. Il faut donc qu’elle demande Brogan en mariage. La comparaison que ce charmant jeune homme fait entre Honor et un gant de baseball refroidit copieusement les envies de procréation, mariage…de la jeune femme. C’est le cœur brisé qu’elle se confie à Dana, sa meilleure amie.


Lorsque l’on se sent au fond du trou, que peut-il arriver de pire ? Rien ? Une nouvelle trahison… ? Dana et Brogan sont follement amoureux et Dana est follement enceinte. Pour Honor, c’est le coup de grâce, le début de la dépression. Mais son père, Madame Johnson et sa fratrie vont prendre les choses en main, surtout Goggy, sa grand-mère qui lui trouve l’homme parfait. D’après elle… Un homme anglais qui voudrait obtenir la Carte verte et rester aux Etats-Unis. Mais Honor est-elle prête à s’engager sans amour ? Va-t-elle arriver à oublier un homme qu’elle a aimé pendant plus de dix ans ?


J’adore les Holland. Les grands-parents sont des clowns qui ont envie de s’entretuer toutes les deux secondes. Les frères et sœurs sont pratiquement tous allumés, entre le frère aîné qui n’a pas de vie et la sœur aînée qui joue à des jeux sexuels des plus inimaginables avec son mari… Bon il y’a tout de même la tendre mais stricte gouvernante, l’adorable père, John et la douce Faith, héroïne du premier tome. Une famille unie autour d’un vignoble où l’on irait bien passer des vacances.


J’avais un peu peur de l’histoire du mariage arrangé, du faux couple qui tombe amoureux au premier regard et qui se bat contre une administration minutieuse. J’avais oublié que Kristan Higgins ne tombe jamais dans la facilité. Les embûches entre Tom et Honor ne manquent pas mais elles sont plutôt dues à leurs vies passées, leurs souffrances encore à vif, le mensonge qui a jalonné leurs parcours. L’administration fait bien une petite apparition mais c’est drôle à souhait. Tom veut rester aux Etats-Unis pour une raison peu commune mais qui apporte du caractère au roman et un personnage qui m’a attendrie.


Quant à Honor que je voyais comme une mégère obsédée par le travail, le fait de changer de point de vue, de la sentir vulnérable la rend immédiatement sympathique. D’un abord caricatural, elle cache en fait une carapace qu’elle s’est construite depuis la mort de sa mère. Je trouve que Kristan Higgins a mis un peu de loufoque dans ce roman tout en gardant la tendresse qu’elle a pour ses personnages. Je me suis laissée prendre une fois de plus. A quand un troisième livre sur le frère Jack ?

Publié dans Romance, Contemporain

Commenter cet article

bookinnsofa 30/11/2015 20:43

Comme toi, je suis complètement sous le charme de la famille Holland, si chaleureuse , drôle et accueillante.

B. 02/12/2015 20:03

Ca me fait plaisir que tu les voies comme ça aussi :)

Léa Touch Book 24/11/2015 17:26

J'aimerais bien découvrir cet auteur ! :)

B. 25/11/2015 18:34

Il faut Léa :p

Vampilou 24/11/2015 16:27

Voilà qui me fait tout particulièrement envie, c'est exactement le genre de livres qu'il faut que je lise absolument !

B. 25/11/2015 18:36

Il fait du bien ! Et tous les livres de Kristan Higgins :p