Tant que nous sommes vivants de Anne-Laure Bondoux

Publié le par B.

Tant que nous sommes vivants de Anne-Laure Bondoux

Editions : Gallimard jeunesse

Pages : 298

Format : Broché

Date de parution : 25 septembre 2014

Résumé : "Nous avions connu des siècles de grandeur, de fortune et de pouvoir. Des temps héroïques où nos usines produisaient à plein régime, et où nos richesses débordaient de nos maisons.
Mais un jour, les vents tournèrent, emportant avec eux nos anciennes gloires. Une époque nouvelle commença. Sans rêve, sans désir.
Nous ne vivions plus qu'à moitié, lorsque Bo entra, un matin d'hiver, dans la salle des ma
chines."

Folle amoureuse de Bo, l'étranger, Hama est contrainte de fuir avec lui. Commence alors pour eux un fabuleux périple à travers des territoires inconnus. Leur amour survivra-t-il à cette épreuve ? Parviendront-ils un jour à trouver leur place dans ce monde ?

Mon avis : J'avais entendu Emilie de la chaîne Bulledop tant vanter les mérites de ce livre. Je voulais aussi tellement découvrir l'auteure que ce livre m'a sauté dans les mains à ma Médiathèque (depuis, j'ai des copains à lui mais je vous renvoie à mon article Book Haul spécial fête du livre). Mais en effet, merci la miss Emilie car ce conte est très beau, moderne autant qu'ancien et selon moi (et même l'auteure mais ça c'est dans un prochain article), il est fait pour toutes les générations.

Hama travaille de nuit dans une usine. Sa petite ville, son pays même sont ravagés par la guerre et les soldats ne sont jamais loin. Hama est très respectée, une jolie femme mais elle ne s'ennuie pas moins pour autant. Lorque Bo fait son entrée à l'heure du changement d'équipe, de toute sa taille d'homme venu du Nord il provoque un frisson chez la jeune femme et c'est réciproque. Un énorme coup de foudre s'abat sur eux comme le plus beau des bonheurs. Ils apprennent l'un comme l'autre à découvrir l'insouciance mais en ces temps, elle peut se payer chère. La réouverture d'un cabaret va leur permettre de se faire des amis, de danser. Mais le bonheur pour qu'il soit savouré, ne peut durer indéfiniment.

Une explosion détruit leur usine. Tandis que Bo ne s'est pas réveillé à cause des vapeurs de l'alcool, Hama le remplace en poursuivant sa tâche. Mais elle est touchée, pas mortellement mais très handicapée. Lorsque l'on ne trouve pas de coupable, on désigne le plus évident : le dernier arrivé, celui qui est encore l'étranger. Une fois remise physiquement de ses amputations, Hama décide qu'ils doivent partir puisque sa propre ville rejette celui qu'elle aime, qui plus est, elle est enceinte. Commence alors un véritable voyage initiatique qui va les mener dans une forêt reculée où ils découvriront toute une famille qui va les accueillir et tenter de les ramener à la vie.

C'est de cette famille dont j'ai envie de vous parler en premier. C'est un compliment très beau dans ma bouche et j'espère que Anne-Laure le prendra comme tel, avec Douze, Deux et leurs frères et soeurs, elle a créé sa propre Comté, sa propre race. Des personnes pas complètement décrites, laissées à l'appréciation du coeur de chacun mais qui pour moi font partie du Merveilleux de ce livre, en contraste avec la laideur qui existe autour. Cette famille est une micro-société, sans descendance mais avec des sentiments nobles et même si leur réclusion est à mettre en questionnement, est-ce qu'elle ne les protège pas aussi de la folie des Hommes ?

Je le disais ce livre est une initiation, pour nous comme pour ses personnages. Apprendre à partir, apprendre la différence, apprendre l'oubli, donner de soi pour mieux revenir, d'une façon ou d'une autre, pour accepter, pour continuer, pour recevoir... A l'image de la couverture sur laquelle je ne m'étalerai pas mais qui est bien représentative du livre, des jeux d'ombre et de lumière parcourent ce magnifique roman avec tant d'autres contrastes : la perte et le don, le deuil pour la vie, la peur pour le courage...

Il y'a quelques passages où l'on ne sait que penser de Hama et Bo, de leur comportement et pourtant on connaît leurs souffrances. Ce n'est pas grave, avec ce livre j'ai aussi accepté de ne pas tout comprendre pour laisser place à la suite. Merci à Anne-Laure pour ce conte tendre et difficile à la fois, son écriture nous emporte totalement dans l'intemporalité qui fera de ce livre une lecture de tout temps.

Publié dans Contemporain, Drame, Young Adult

Commenter cet article

Maëlle's Books 25/10/2015 14:15

J'ai déjà lu le temps de miracles de la même auteur et j'avais adoré. Alors si un jour je croise cette petite couverture je crois que je la prendrais avec moi !

B. 28/12/2015 18:33

C'est un livre que tout le monde peut lire d'une façon différente et en ça il est encore plus magnifique :)

Maëlle's Books 26/12/2015 11:45

Ca y est je l'ai lu. C'est un univers assez special quand même mais cela ne m'a pas déranger. De plus j'ai beaucoup aimé le fait que Vigg marche dans les pas de ses parents.

B. 25/10/2015 18:53

Je te le conseille Maelle ! J'en ai aussi deux autres à lire de Anne-Laure ;)

Caroline 24/10/2015 22:48

Très bonne critique !

B. 25/10/2015 10:14

Merci Caroline c'est super gentil :)

Vampilou 24/10/2015 17:30

Moi aussi ca fait très longtemps que ce roman me fait envie ! Autant dire que ton avis est une cruelle tentation :-D

B. 25/10/2015 10:14

Mais je suis cruelle quand on parle de livres xD :p

BettieRose books 24/10/2015 10:56

Tu sais quoi ?
il est dans ma wishlist, si si lol ^^
Jolie chronique ♥

B. 24/10/2015 11:22

Non je ne suis pas étonnée lol ! Il faut qu'on fasse un swap ensemble :D
Merci Bettie <3