Regrets mécaniques de Michèle Devernay

Publié le par B.

Regrets mécaniques de Michèle Devernay

Editions : Editions du 38

Pages : 28

Format : Ebook

Date de parution :31 août 2015

Résumé : Un cœur, juste un cœur. Voilà ce dont Gabriel a besoin pour sauver son fils mortellement atteint. Et ce cœur, il sait où le trouver. À condition de faire taire sa conscience.
Dans un Paris de fin de siècle, steampunk en diable, la traque com
mence.

Mon avis : Merci à Michèle Devernay d'avoir pensé à moi pour lire sa nouvelle. Vous l'avez vu dans les renseignement, elle compte 28 pages et je ne sais pas comment en si peu de temps on peut faire passer autant d'émotions. Elle a plus a réussi le tour de force de muter le Steampunk dans Paris avec brio et de transporter une problématique essentielle de l'avancée de la science vs l'Etique à cette période alors qu'on retrouve plutôt ces questionnements profonds dans les livres d'anticipation. Bravo !!

Gabriel est avocat mais surtout père et son fils a un problème cardiaque sévère. Par amour, celui qu'on croit juste, il a acheté un garde-fou pour la vie de cet enfant, il y'a longtemps. Le sombre scientifique lui a concocté une possibilité atroce de garder son fils même si celui-ci venait à mourir. Et malheureusement pour l'enfant, son épouse et lui, il va devoir faire appel à ce stratagème. Je ne vous en dis pas plus car une nouvelle est une nouvelle, même si elle dit tout, si elle m'a touchée et c'est le cas, alors j'ai toujours envie d'en demander encore !!

J'ai en premier lieu, envie de vous parler de la plume de Michèle Devernay. Elle est svelte, ce qui est un terme peut-être peu adapté en littérature mais je trouve l'adjectif très juste car l'auteure écrit finement, elle virevolte tellement avec les mots qu'ils coulent de source. Dans cette histoire elle arrive à passer des noirceurs de l'âme humaine à la brillance de l'amour pur sans fausse note.

Je vais redire ce que j'indiquais plus haut mais c'est magistral ! Même à Paris, on a encore l'impression d'être dans les bas-fonds londoniens, de suivre des dirigeables... ,Bien sûr qu'à l'époque victorienne la science progressait et pas qu'en Angleterre mais ces soucis d'Etique ou de morale étaient bien moins pris en compte que par les auteurs du 19ème qui questionnaient justement, grâce à la science-fiction la moralité d'avancées futuristes afin que nous prenions conscience des aspects négatifs du progrès, surtout du progrès à outrance.

Michèle m'a dit que certains lecteurs ont vu la fin arriver. Je n'en suis pas étonnée mais pour moi ça n'a pas été un problème parce que le choix n'était pas arrêté et que la chute, la finale, finale est une sorte d'électrochoc pour Gabriel. Il a dépensé tout cet argent par amour mais sans consulter personne, pas même l'intéressé. L'amour n'achète pas les choses de la vie. C'est vraiment la morale que je retiens de cette histoire.

Merci pour ce récit et j'ai envie de dire : ENCORE !

Publié dans Steampunk

Commenter cet article

LittleDaisy 29/10/2015 10:08

J'aime bien découvrir et pour le coup je ne connais pas du tout. Du steampunk, une nouvelle, je suis tentée ... Très jolie chronique :)

B. 31/10/2015 09:12

Oh c'est gentil, merci ! Franchement, tu peux foncer les yeux fermés !

salhuna 25/10/2015 10:11

Comme c'est du steampunk je suis tentée, mais c'est une nouvelle, très courte, alors du coup ça me refroidit un peu :s

B. 25/10/2015 10:14

Je peux comprendre mais elle se suffit à elle-même ! Je crois que tu la trouves pas cher du tout sur le site de l'éditeur ou sur Amazon !

Michèle Devernay 24/10/2015 11:19

Un grand merci pour cette fabuleuse chronique. Ravie d'avoir su vous toucher. Me voilà motivée à bloc pour faire encore mieux !

B. 24/10/2015 11:21

Merci beaucoup à vous Michèle et je suis ravie d'entendre que vous allez poursuivre dans cette voie qui vous va si bien ! Je vous dis donc à très vite pour le prochain opus ;)

Vampilou 23/10/2015 16:03

En fan de steampunk, je suis forcément méga tentée !

B. 24/10/2015 11:23

Laisse-toi faire Julia :p

BettieRose books 23/10/2015 09:35

Ah ui mais alors là tu me donnes trop envie de le lire, moi qui ne lis jamais de nouvelles...je vais peut être changer d'avis !!!

B. 24/10/2015 11:22

J'ai vu que tu avais changé d'avis et je suis ravie :D

B. 23/10/2015 09:38

Il y'a toujours une petite frustration mais on se fait tellement plaisir quand c'est bien écrit *-*