Un doux pardon de Lori Nelson Spielman

Publié le par B.

Un doux pardon de Lori Nelson Spielman

Edition : Le Cherche Midi

Pages : 434

Format : Broché

Date de sortie : 7 mai 2015

Résumé : Hannah Farr est une personnalité en vue de La NouvelleOrléans. Animatrice télé, son émission quotidienne « The Hannah Farr Show » est suivie par des milliers de fans, tandis que côté cœur, elle file depuis deux ans le parfait amour avec Michael Payne, le maire de la ville. Mais la vie toute tracée d’Hannah va être bousculée par deux petites pierres. Ces « pierres du pardon », une idée lancée par l’une de ses anciennes camarades de classe, connaissent un immense succès aux États-Unis. Le concept est simple : si vous avez quelque chose à vous faire pardonner, il suffi t d’envoyer une lettre d’excuse à la personne que vous avez blessée, accompagnée de deux pierres. Si le destinataire accepte vos excuses, il vous renvoie une des deux pierres et utilise la seconde pour, à son tour, demander pardon à quelqu’un. Les deux « pierres du pardon » reçues par Hannah, bien inoffensives à première vue, vont toutefois la forcer à replonger dans son passé. Un passé qu’elle avait soigneusement écarté depuis de nombreuses années. Et toutes les certitudes de sa vie vont être balayées comme un château de cartes. Est-il encore temps de changer le destin ?

Mon avis : Après le raz-de-marrée qu'avait été "Demain est un autre jour" pour moi, en 2014, j'ai fait tout ce que j'ai pu mais j'ai fini par craquer pour ce nouveau roman. Je voulais le lire pendant l'été parce que j'espérais bien un roman "feel good" qui collait parfaitement à la saison. Mauvaise nouvelle et déception, je l'ai trouvé en-dessous du précédent. Je vous assure que ça ne pouvait que se produire puisque Demain est autre jour" est classé en haut d'un top à jamais. Qui plus est, je le disais aux copinautes, la notion de pardon n'existe pas chez moi...Je vais essayer de vous expliquer.

Hannah va recevoir et oublier aussi vite deux pierres du pardon d'une ancienne camarade de classe qui en avait fait son souffre douleur. Dans un moment de grand doute personnel, elle remet la main sur ces pierres et en parle avec son amie et ex-belle-mère Dorothy. Celle-ci trouve le concept très intéressant et pousse Hannah à renouer et donc pardonner à sa mère, qu'elle a fait sortir de son existence le jour de ses 13 ans. Le doute et les souvenirs s'immiscent dans la vie de Hannah alors qu'une proposition professionnelle lui est faite à l'autre bout du pays. Tout est chamboulé, elle ne veut pas quitter La Nouvelle Orléans ou plutôt Michael mais lorsque celui-ci l'encourage à postuler et lui promet une relation longue distance, la douleur est amère.

Hannah n'a plus vraiment le choix, du moins le croit-elle.Elle présente un projet d'émission autour des pierres du pardon et de leur conceptrice puis se rend à Chicago pour rencontrer la production. Le voyage va être crucial car elle va découvrir un endroit splendide et son propriétaire encore plus puis revoir sa mère de loin. Cette fois la jeune femme est bouleversée et la vie lui joue un mauvais tour à travers son travail actuel. Bien sûr, les répercussions ne vont pas s'arrêter à sa vie professionnelle mais également éclabousser sa vie personnelle. Hannah décide alors de revoir sa mère...et son beau-père !

Le milieu des émissions de télé américaines est toujours source de secrets, animosité, jalousie, trahison...un très bon milieu pour parler du pardon. On ne voit que très peu l'envers du décor mais suffisamment pour que l'histoire prenne corps et amène à des coups montés. Hannah n'est pas la première victime, ce sont Dorothy et son amie d'enfance qui vont en faire les frais mais Dorothy semble apaisée et encourage Hannah à faire de même. Et c'est là où tout s’emmêle entre se pardonner à soi, pardonner aux autres, dans quel ordre le faire, toute vérité est-elle bonne à dire ? Certains secrets sont-ils mieux au fond d'un coeur même si c'est lourd à porter ?

Autant de question intéressantes peut-être d'un point de vue psychologique ou philosophique mais dans ce roman ça a formé un imbroglio pas possible, me concernant parce que finalement une grande chaîne de victimes/ bourreaux semble s'être construite. Sans rentrer dans les détails du pardon, acte majeur de la religion, je ne fonctionne pas ainsi. Peut-être me direz-vous parce que je n'ai pas caché un secret si lourd qu'il me pèse sur la conscience ou qu'il a brisé une relation. J'ai beau être très franche il m'arrive bien évidemment de commettre des erreurs. Ce que je crois qu'il faut apprendre c'est à assumer. parce qu'on estime avoir fait le bon choix ou pas. Rien n'est figé bien sûr, on peut éprouver des regrets et vouloir présenter des excuses, nous savons qu'elles seront acceptées ou pas. Quoi qu'il en soit il faudra vivre avec. La personne revient ou pas, digère ou pas, nos erreurs ont des conséquences qui peuvent briser une relation et je ne crois pas que lorsque ça arrive nous nous demandions : "est-ce que je vais pouvoir lui pardonner ?" mais plutôt "est-ce que je peux mettre ça de côté pour que nous continuions à construire une relation ?". Vous devez trouver que je joue avec les mots mais en fait non, il y'a des événements que je n'ai toujours pas oubliés dans ma vie et j'ai rompu des relations en fonction de ma capacité à vivre avec ces événements, leur degré d'impact etc...En résumé, le pardon serait lié à une faute mais dans l'équation il y'a toujours deux points de vue et tout acte n'est pas une faute.

Comme je sens que je vous ai perdus, voire moi avec vous, je reviens au style de l'auteur qui est resté le même : bourré d'émotions. Lori Nelson Spielman cisèle les contours de chaque arbre, de chaque centimètre de neige. Nous sommes donc capables de nous promener avec ses personnages à des milliers de kilomètres. Les personnages...toujours intimement travaillés, réalistes avec une bonne dose d'espoir et de sagesse. Dorothy a eu mes faveurs, cette vieille dame est la mamie dont on rêve !

Faîtes-vous votre idée sur ce roman et venez m'en parler :)

Publié dans Drame, Contemporain

Commenter cet article

Cleophis 12/09/2015 18:17

Je n'ai peut-être pas bien suivi ton raisonnement parce que j'ai trouvé que Lori Nelson Spielman disait la même chose que toi. A ses 13 ans, Hannah a décidé de rompre tout contact avec sa mère parce qu'elle ne pouvait pas vivre avec ce qui s'était passé avec son beau-père. Bien plus tard, elle sent qu'elle a fait du chemin et qu'elle pourrait pardonner, en tout cas se dire: "est-ce que je peux mettre ça de côté pour que nous continuions à construire une relation ?". Exactement comme Marilyn et Dorothy. Je trouve que vos deux points de vue se rejoignent.
Merci pour ta participation à ma lecture commune! :)

B. 13/09/2015 13:38

Non je pense que tu as bien suivi mon raisonnement, je sais que je joue sur les mots en ne voulant pas parler de pardon en soi. Je n'utilise pas ce mot, c'est plus ça que je voulais dire et en même temps que parfois on continue des relations malgré des trahisons qu'on n'oubliera pas, qu'on ne justifiera jamais mais qui n'ont pas mis fin à une amitié, un amour...Je crois que c'est cette chaîne de mensonges, tromperies, engueulades qui m'a perdue.
Ah non je t'en prie, merci de l'avoir organisée ;)

Léa Touch Book 12/09/2015 17:13

J'ai beaucoup aimé ce livre ! :D

B. 13/09/2015 13:32

Non mais je dis toujours que je suis un E.T. xD je comprends totalement qu'on aime ce livre, je l'ai d'ailleurs aimé mais j'en attendais beaucoup trop.

Caroline 12/09/2015 11:51

Ce n 'est pas le genre d'histoire que j'apprécie mais si je le trouve en librairie pourquoi pas?
Belle critique sincère !

Je suis assez d'accord avec toi au niveau de la conception du pardon ! :)

Ps: Tu étais intéressée par Dragons, triades et karaoké non? J'ai posté ma critique il y a deux jours :)

B. 12/09/2015 16:29

Oh c'est vrai pourquoi tu n'aimes pas ?
Merci, ça me rassure que ma vision des choses ne soit pas totalement incompréhensible.
PS : Oui je suis en plein dans ma visite des blogs que j'aime et j'ai eu ton alerte donc je vais venir m'y promener sous peu :D