Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers de Benjamin Alire Saenz

Publié le par B.

Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers de Benjamin Alire Saenz

Editions : PKJ

Pages : 3

Format : Broché

Date de sortie :

Résumé : Etats-Unis. Aristote, 15 ans, mène une existence difficile entre un frère en prison et un père hanté par ses souvenirs de guerre. Il rencontre Dante, un garçon du même âge, qui est très expansif et a une vision du monde bien à lui. Une profonde amitié naît entre eux.

Mon avis :Me voici enfin en train de vous parler du roman qui a fait pleurer toute la blogosphère et la booktubosphère. Je ne l'ai pas lu pour l'engouement général bien que ça attise toujours la curiosité. Je l'ai lu à cause de son titre dans un premier temps, des prénoms prometteurs et une grande ambition affichée. J'ai pensé pendant plusieurs jours que je n'avais pas vraiment aimé ce livre mais comme les personnages me sont resté en tête et que la question me taraudait j'ai fini par reconnaître qu'il m'avait plus plu que je ne l'aurais cru.

Aristote est un jeune homme qui se cherche. Il aime la solitude et n'a pas de grande passion dans la vie, à part peut-être, un jour, de conduire jusque dans le désert pour regarder les étoiles. Une sortie impromptue à la piscine va modifier toute sa vie. Une jeune garçon souriant lui propose de lui apprendre à nager et quelque chose d'indescriptible le pousse à sortir de ses habitudes : il accepte. Très vite les deux adolescents se rendent compte qu'ils sont très différents. Dante est solaire alors que Ari est taciturne. Mais le caractère passionnel de Dante attire Ari, un peu comme on est attiré par la lumière.

Très vite, ils vont instaurer des sorties à la piscine, des jeux de baskets (Dante déteste les chaussures, c'est son seul côté mexicain !) et parler pendant des heures. Dante est un véritable artiste qui montre son amour, sa joie de vivre. Aristote est le fils d'un ancien combattant de guerre qui flirte toujours avec ses propres démons et ne sait pas vraiment communiquer. Mais d'autres drames familiaux ternissent la vie de Aristote. La famille de Dante est différente. Pourtant tout va basculer lorsque Ari va sauver Dante d'un accident de la route et se retrouver hospitalisé puis en fauteuil roulant. Il est vu comme un héros mais lui veut taire ce qu'il s'est passé. Ca tombe bien, Dante et sa famille partent un an à Chicago.

Le premier atout de ce roman, celui qui m'a sauté aux yeux c'est la poésie ou la douceur que l'auteur met dans ses phrases :

Avais-je été blessé ?
Avais-je été guéri ?
Peut-être vivons-nous constamment dans un état entre la blessure et la guér
ison.

Ou encore

Le problème avec ma vie, c'est que c'était l'idée de quelqu'un d'autre

Et cette beauté se retrouve dans tout le roman, à travers l'amour inconditionnel des parents pour leurs enfants, à travers l'amour de l'auteur pour ses personnages.

J'adore Dante, il est attachant et très cultivé mais je me suis plus reconnue en Ari. A chercher sa place, à se comprendre, à comprendre sa famille, à ne pas voir ce qui se trouve juste devant son nez... Ils forment un beau duo même s'ils n'ont pas la même conception de l'amitié. Leurs réparties sont à la fois touchante et à la fois rock'n'roll ! C'est vrai que tous les deux se posent des questions existentiels ou en tout cas essentielles mais ils se perdent dans ces réflexions pour mieux comprendre quelle est la question universelle à toute existence. Outre les deux lascars, j'ai eu une tendresse particulière pour le père de Ari. Il a connu l'extrême souffrance mais il montre son affection même s'il parle peu.

Finalement, pour moi, plus que l'histoire entre Dante et Ari ce sont les histoires familiales qui m'ont le plus touchée mais j'avoue que c'est une belle façon d'aborder la découverte de l'homosexualité.

Publié dans Young Adult, Drame

Commenter cet article

ABL 28/10/2015 10:59

Je suis d'accord avec toi, j'ai beaucoup aimé aussi l'histoire des deux familles :)

B. 28/10/2015 19:41

Merci beaucoup ABL :)

Léa Touch Book 27/09/2015 17:28

C'est un beau livre :)

B. 27/09/2015 17:35

Oui avec une approche toute particulière :)