Là où tombe la pluie de Catherine Chantier

Publié le par B.

Là où tombe la pluie de Catherine Chantier

Editions : Les escales

Pages : 464

Format : Ebook

Date de sortie : 20 août 2015

Résumé : Accusée du meurtre de son petit-fils, Ruth est assignée à résidence dans sa propriété, La Source. Enfermée, rejetée de tous, elle entreprend de reconstruire le puzzle de la tragédie qui a détruit son mariage et sa famille.
Ruth et Mark, un couple à l’orée de la cinquantaine, quittent Londres pour fuir leurs souvenirs et reconstruire leurs vies. Ils emménagent à La Source, la maison de leur rêve. Rapidement, le monde est en proie à une sécheresse hors du commun qui épargne mystérieusement leur propriété. Ruth et Mark
s’attirent la jalousie de leurs voisins agriculteurs, la curiosité du gouvernement mais aussi le fanatisme d’une secte, La Rose de Jéricho, dirigée par une femme, Amelia. Ses membres s’insinuent dans la vie de Ruth et Mark, de leur fille, Angie, et de leur petit-fils, Lucien. L’emprise d’Amelia sur Ruth grandit de jour en jour, au grand désarroi de Mark. Les relations s’enveniment entre les habitants de La Source, la tension monte et atteint son point culminant avec un crime odieux : Lucien est retrouvé noyé dans une mare de la propriété. Le meurtrier de Lucien se cache parmi ses plus proches confidents, Ruth en est sûre. Seule dans cette enclave, elle se décide à affronter ses plus grandes peurs pour comprendre ce qu’il s’est pa
ssé à La Source.

Mon avis : Merci à la maison d'édition Les escales d'avoir rendu cette lecture possible. On peut être persuadé rien qu'à la lecture du résumé qu'il va s'agir d'une enquête mais rien ne peut nous prépare à tout ce que recèle ce roman. Je l'ai aimé, je l'ai beaucoup aimé. Il ne se lit pas rapidement car il regorge de détails, de descriptions que l'on veut absolument visualiser. C'est un livre pour lequel on prend son temps.

Bien avant d'acheter la Source, Ruth et Mark étaient londoniens. Ils avaient des jobs qu'ils aimaient et un unique problème, la fille de Ruth, Angie, qui n'arrivaient pas à se sevrer de la drogue. Elle leur avait pourtant offert le plus beau des présents, un petit-fils : Lucien. L'accusation calomnieuse de pédophilie à l'encontre de Mark mais révoquée par le tribunal a distendus les liens du couple, même imperceptiblement. L'envie de partir et de tout recommencer s'est matérialisée réellement lorsqu'ils ont découvert l'offre d'achat de la Source. Mark avait toujours rêvé de devenir agriculteur. Ruth pas réellement mais elle voulait soutenir ce nouveau projet et son mari.

Il n'est pas utile que je détaille plus les débuts de ce roman car la quatrième de couverture est déjà bien assez explicite. N'ayez crainte, ce résumé ne donne que des informations en filigrane. L'histoire commence bien avec la sortie de prison de Ruth et son retour à la Source (vous remarquez et ma tournure de phrase n'est pas innocente, que ce lieu est un théâtre originel). Ceci me permet de vous indiquer que l'auteure part d'un présent nébuleux dans la tête de Ruth qui a tout perdu pour nous plonger petit à petit dans les événements qui se sont passés plusieurs mois en arrière. Elle sait d'ailleurs nous faire hésiter entre présent et passé, telle Ruth enfermée, désœuvrée, désespérée, vidée de sa substance et de son lien avec la réalité.

Il est absolument impossible de classer ce livre dans un genre et je trouve que ça fait du bien. Nous partons de deux drames qui détruisent une famille. L'un sur lequel il faut enquêter, l'autre qu'il faut oublier pour arriver à une forme d'anticipation de la sécheresse qui menace la planète (navrée je ne parlerai pas de dystopie, aucun gouvernement totalitaire ne tente d'imposer une idéologie fausse, la sécheresse est bien réelle, il faut rationner) et aborder des sujets délicats comme le rejet de la société, la solitude, la manipulation sectaire, l'écologie, les faiblesses psychologiques...

Ce roman est un reflet de tant de vies réunies en une seule, de tant de tempêtes. Peut-on totalement exclure de sa conscience une idée qui a poussé un tribunal à examiner des faits ? L'amour parvient-il à cela malgré la raison ? Comment perdre la raison ? L'exclusion, les accusations, l'isolement poussent-ils à n'importe quoi ? Je crois que ce livre parle des failles de l'âme humaine, du pardon qu'il est difficile à donner. Mark a eu ses propres accusateurs, Ruth en a compté un nombre encore plus important et Angie, jeune mère toxicomane, recherche l'absolution auprès de ses parents et d'elle-même. Et ce roman parle également d'amour. Celui très pur d'une mère à son enfant, du désir qui s'étiole, de celui qui renaît...

Je vous conseille cette lecture à bien des égards, n'en perdez pas une miette car qui plus est, l'auteure écrit très bien.

Publié dans Thriller, Science-fiction, Drame

Commenter cet article