La cour des secrets de Tana French

Publié le par B.

La cour des secrets de Tana French

Editions : Calmann-Lévy

Pages : 523

Format : Ebook

Date de parution : 6 mai 2015

Résumé : Stephen Moran, présent dans Les Lieux infidèles, est un flic ambitieux affecté
aux affaires non classées. Il rêve d’intégrer la Brigade criminelle quand il
reçoit la visite de Holly Mackey, fille d’un collègue. Un an auparavant, dans
un lycée huppé pour filles de Dublin, le corps de Chris Harper, 16 ans, avait
été découvert. Or Holly a trouvé sur le tableau d’affichage du lycée une photo
de Chris assortie d’un mot dont les lettres ont été découpées dans les pages
d’un livre : « JE S
AIS QUI L’A TUÉ. »

Grâce à cet indice, Moran s’impose aussitôt au côté de l’inspectrice chargée
de l’enquête, Antoinette Conway. Issus du milieu ouvrier, les deux flics
sont mal à l’aise parmi ces jeunes privilégiés. Et il leur est difficile
de démêler l’écheveau des secrets et des mensonges propres à l’adolescence.
Les drames se produisent aussi dans les c
ages dorées…

Mon avis : Merci beaucoup aux Editions Calmann-Lévy de m'avoir fait découvrir ce livre. J'avais beaucoup entendu parler des Lieux infidèles et le résumé de ce nouveau roman m'a beaucoup tentée. Je suis sortie de cette lecture fort mitigée et je le reste même quelques semaines plus tard. Tana French a un talent indéniable mais dans ce livre, je ne l'ai pas trouvé à son maximum.

Presque comme un ouragan, Holly débarque dans le bureau de Stephen Moran afin de lui apporter une nouvelle lumière sur une affaire classée, les fameux "cold cases". Ca tombe bigrement bien car Stephen fait partie de ce service et a déjà travaillé avec Holly dans une autre affaire, lorsqu'elle était enfant. Il l'aime bien et voit une belle opportunité pour rentrer à la criminelle. Il va confier l'indice trouvé à l'ancienne enquêtrice en charge de l'affaire à l'époque. Il se souvient d'elle à l'école, douée et pourtant personne ne semble l'apprécier dans son bureau. Les flics irlandais seraient-ils macho ?

Conway et Moran comprennent immédiatement qu'ils ont affaire à un meurtre en huis-clos, il ne faut donc pas que les suspects puissent communiquer entre eux. Chris Harper a été tué environ une année avant mais le meurtrier n'a jamais été débusqué. Pour Conway, ça avait été une défaite cuisante et elle espère bien rattraper cette erreur. Le collège pour adolescents friqués est séparés en deux bâtiments, celui des garçons et celui des filles. Si les soupçons peuvent aller dans les deux directions, ce jour-là, ce sont les filles qui sont concernées puisque la photo et le mot n'ont pu être placés que par quelqu'un qui dort dans leur côté du campus. Les deux enquêteurs savent donc que tout se joue entre les filles, surtout huit d'entre elles.

L'idée de nous faire entrer dans le quotidien cotonneux des pensionnats chics et ce, pendant une simple et unique journée est d'emblée un choix que j'ai apprécié. Tour à tour, les filles vont être interrogées, passées au crible et on comprend qu'elles ont un paquet de choses à cacher. J'ai été de suite séduite à l'idée de mener les interrogatoires avec les inspecteurs. Ils sont vraiment bien écrits et le ficelage de ce polar est vraiment propre.

Malheureusement, un chapitre sur deux nous retournons dans le passé, avant, pendant et après la mort de Chris, tout en continuant l'enquête à présent réouverte. Je vous laisse imaginer la lourdeur du contenu. J'aime qu'on me mène par le bout du nez, changer de théorie régulièrement pour mieux me faire piéger. C'est le cas mais j'ai trouvé très brouillon et malsain les histoires et manigances de ces adolescentes, j'ai perdu le fil...

Je crois sincèrement que 150 pages de moins, soit quand même presque 400 auraient suffi à nous faire suivre les péripéties et à plonger dans cette vie étriquée et irréaliste des pensionnats non mixtes. Au lieu de créer une ambiance vraiment angoissante, j'ai plutôt ressenti de l'ennui et de la perte d'intérêt. Plus on avance dans l'histoire, moins je n'ai eu envie de connaître le dénouement. C'était peut-être le but de l'auteure mais je suis passée à côté.

Quoi qu'il en soit, je me réserve Les lieux infidèles pour ne pas rester sur une déception.

Publié dans Thriller

Commenter cet article

Léa Touch Book 04/07/2015 19:40

J'aimerais découvrir cette auteure :)

B. 05/07/2015 11:40

Je crois qu'elle gagne vraiment à être connue :)

Bouquinsprlefun 04/07/2015 17:40

Hello ! Très bon article! Je trouve aussi que ses romans sont longs. il y a une ressemblance dans ce que tu exprimes quant aux rapports entre flics dans "Comme deux gouttes d'eau", et beaucoup de similitudes de l'histoire avec "La ronde des innocents" de Valentin Musso, où on évolue aussi dans l'élitisme d'une école. Je pense que je le lirai quand même, le résumé est vraiment sympa, on pense tout de suite à l'affaire "Omar m'a tuer" ^^

B. 05/07/2015 11:42

Merci à toi :p Ah ! Valentin Musso, encore un que je n'ai pas lu.......................... Tu as bien raison de vouloir le lire car je crois qu'on peut tous avoir un avis très différent. C'est pas faux ce que tu dis à propos de Omar m'a tuer mais je n'en dirai pas plus héhéhé