La conspiration de Maggie Hall

Publié le par B.

La conspiration de Maggie Hall

Editions : Robert Laffont

Collection : R

Pages : 426

Format : Ebook

Date de parution : 4 juin 2015

Résumé : Une énigme millénaire. Des indices aux quatre coins du globe. Une destinée extraordinaire. Ils ont le pouvoir de faire fermer Prada pour une session shopping privée. Mais aussi celui de déclencher une nouvelle guerre mondiale. C'est cette incroyable famille qu'Avery West se découvre à dix-sept ans. Ses membres appartiennent à une redoutable société secrète, le Cercle, qui voit en Avery la clé d'une prophétie millénaire. Écartelée entre des factions rivales, Avery va devoir lever le voile sur l'énigme de ses origines. Accompagnée de deux garçons du Cercle, le beau Stellan à l'humeur changeante et le ténébreux Jack, elle se lance dans une quête qui va la mener du musée du Louvre aux bazars d'Istanbul. Au coeur de la conspiration, Avery va devoir choisir entre sa liberté et sa famille, mais aussi entre le garçon qui pourrait l'aider à sauver l'humanité et celui qui fait battre son coeur.

Mon avis : Au mois de juin, la collection R nous proposait deux sorties qui étaient chacune dans ma wish list, elles n'y sont pas resté longtemps...Pour ceux qui me suivent, vous avez dû voir à quel point Phobos a su me conquérir. Je le suis un peu moins avec La conspiration qui a pourtant de bons atouts et qui a tout de même su ne pas prendre des chemins archi vus dans le roman de quête ésotérique. On en parle tout de suite.

Bien avant de découvrir qu'elle fait partie d'une des douze familles régnant sur le monde, Avery était une jeune lycéenne comme on en trouve partout aux Etats-unis. Elle vivait avec sa mère, une working woman depuis que son père ou plutôt son géniteur les avaient abandonnées. A cause du travail de sa mère, Avery est amenée à beaucoup déménager. Elle s'est donc fixé plusieurs limites qui ont toutes attrait à l'attachement, que ce soit aux lieux ou aux personnes. Un nouveau déménagement est d'ailleurs prévu et ce nouveau déchirement, même si Avery ne veut l'admettre, la pousse à accepter l'offre de Jack, ce garçon qui l'attire depuis plusieurs semaines. Elle se rend donc au bal.

Ce qui devait être une soirée d'adieu calme se révèle le commencement des problèmes puisque Stellan, un garçon très étrange semble s'intéresser à la jeune fille. Fait incroyable, Jack et Stellan se connaissent et même très bien. Avery sent venir la menace lorsqu'ils lui expliquent chacun à leur façon qu'elle doit les suivre pour rencontrer la famille de son père. Après un premier moment d'espoir dû à la découverte d'une famille paternelle, Avery se rend compte au fil des explications qui la mènent à Paris tout d'abord, que cette famille qui pourrait être la sienne fait partie d'un Cercle qui en comprend onze à travers le monde. Un Cercle puissant qui tourne autour d'Alexandre le Grand, de Napoléon et des personnes importantes de notre siècle (président, reine, athlètes...). Mais Paris n'est pas une fin en soi, Avery va aller jusqu'à Istanbul.

Il y'a effectivement quelques points qui m'ont dérangée et je préfère finir sur une note positive donc autant les aborder en premier. J'ai vraiment trouvé dommage que toutes ces aventures, de villes en villes durent tout le temps du roman. Je pense que je voulais d'abord comprendre qui était la famille de l'héroïne voire quelques autres. Ce n'est qu'à la toute fin que je pense avoir cerné le choix de l'auteure quant à cette construction. La seconde chose qui m'a gênée c'est la facilité déconcertante avec laquelle Avery accepte toutes les étapes de ses city trip. Il me semble que face à un tel chamboulement, je chercherais d'abord à m'assurer (quand en plus on vous parle de meurtres au sein des familles), que je suis bien celle qu'on recherche.

Néanmoins, je ne peux nier que j'ai bien aimé visiter Paris à travers les yeux de l'auteure et que les descriptions sur Istanbul me confortent dans l'envie d'y aller. Il y'a beaucoup d'action et pour les amateurs, c'est vraiment un livre pour vous ! Plus important maintenant, j'ai vu et lu dans les commentaires sur ce livre qu'on lui trouvait une ressemblance avec le Da Vinci Code version YA. J'y ai aussi pensé parce que forcément : le Louvre, les tombeaux, les énigmes, les chiffres symboliques...si on n'a pas vécu dans une grotte, on pense à Dan Brown et son Robert Langdon. Certes mais comme je le disais en introduction, Maggie Hall évite les écueils. Pour le moment, elle n'émet pas de théorie abracadabrante sur des points importants de l'Histoire tels le Graal, Jesus Christ...non elle a pris une autre direction.

Qui plus est, son envie de justifier la majeure partie des actions de notre Histoire contemporaine par les choix de quelques élus indétrônables n'est à mon avis qu'un soulignement d'une vérité qu'on ne veut s'avouer. Si vous êtes aussi adeptes de romance, sachez qu'il y'a de très beaux moments, dont un fraîchement original mais je ne dirai rien de plus. Des trois héros rencontrés jusque là, je pourrais dire que le secret et changeant Stellan a remporté mon affection mais non, au contraire je l'ai trouvé bien plus "cliché" que Jack. Pour autant, le trio m'a plu.

Je parie sur un second tome encore meilleur !

Publié dans Young Adult, Historique

Commenter cet article

fantasybooksaddict 18/07/2015 13:45

Ce livre me tente énormément !

B. 18/07/2015 13:47

J'espère que tu pourras le lire bientôt :)