Presque parfait de Annie Lyons

Publié le par B.

Presque parfait de Annie Lyons

Editions : Harlequin

Pages : 378

Format : Ebook

Date de sortie : 3 juin 2015

Résumé : Dans la famille Darcy, je voudrais :
- La sœur aînée : Rachel
Rachel est mariée-trois-enfants-dont-des-jumeaux-de-trois-ans, et son plus gros challenge, actuellement, c’est de réussir à sortir de chez elle sans taches de vomi ou de chocolat sur ses fringues. Et même si elle adoooore ses mini-monstres, Rachel a la nostalgie du temps où elle enchaînait réunions à l’agence de com, cocktails et soirées branchées…
- La sœur cadette : Emma
Emma a tout ce dont elle a toujours rêvé : Martin, son petit ami mignon-drôle-gentil-et-intelligent, vient de la demander en mariage, et sa carrière d’éditrice est sur le point de faire un bond spectaculaire. Oui, mais voilà, il y a aussi ce célèbre auteur dont elle s’occupe, là, M. sexy-riche-et-fascinant, et qui commence vraiment à lui faire tourner la tête avec ses déclarations enflammées.
Les sœurs Darcy sont donc du genre à vouloir le beurre, l’argent du beurre, et
le sourire du crémier…
Bonne ou mauvaise pioche ?

Mon avis : C'est grâce aux Editions Harlequin que j'ai connu et lu ce livre, encore merci car il a été une belle surprise. Je n'en est pas encore suffisamment parlé mais si j'ai choisi ce livre en particulier, c'est en raison du culte que je voue à Jane Austen, Eh oui ! rien que le nom "Darcy" a suffi pour que je me dise "hop, je le sélectionne !" On ne perd pas de temps, il y'a des choses à dire.

Le roman commence avec les préparatifs du mariage d'Emma et son combat pour obtenir le contrat avec cet auteur qui a écrit un véritable chef d’œuvres. Mais rien de plus stressant que de sentir que votre propre mariage vous échappe et que votre mère, comme à son habitude, compte bien tout contrôler. En plus, des changements qui se profilent dans sa maison d'édition londonienne, Emma ne sait plus où donner de la tête. Surtout pas lorsque Richard Bennett (le fameux auteur) lui tourne autour, en la poussant en dehors des limites...Martin, son fiancé, n'aime pas mais alors pas du tout.

Rachel de son côté est de plus irritable à cause de son impression de mener une vie qui tourne en rond. Mais lorsque Steve, son mari lui annonce qu'il a une promotion à Edimburg, Rachel craque et refuse en bloc. Elle lui met sous le nez ses propres aspirations et la vie du couple est de plus en plus tendue. Ce qui attriste Rachel et plus secrètement Emma, c'est ce que ce départ sous-entend ! C'est que dans la famille Darcy il y'a aussi le père/papy et la mère/mamy, ils forment un véritable clan et ce sera un déchirement pour tout le monde.

Sous couvert d'un début qui pourrait ressembler à un roman de chick-lit, Annie Lyons va nous embarquer dans une véritable histoire de famille moderne. Deux couples qui se déchirent et que les grands-parents essaient de souder autant qu'ils le peuvent et ces mêmes jeunes retraités face à leurs différences et leur amour immense. En réalité, on entre dans ce roman parce qu'on devient le spectateur envieux, triste, amusé, surpris des déboires et bonheurs des Darcy. L'auteure a su donner une intensité dramatique qui va crescendo. Bien sûr les couples qui battent de l'aile restent centraux mais Annie Lyons n'a pas oublié qu'ils font partie d'un tout, d'une famille, d'un quotidien.

J'ai beaucoup aimé la vision du quotidien de ses deux héroïnes. les détail de la carrière de l'une et donc de ses interactions avec ses collègues, sa hiérarchie, son salon de thé préféré. L'auteure n'oublie pas non plus la vie de Rachel (qui fait souvent penser à une Linette Scavo de Londres) et ses amis attachants mais improbables pour certains, ses galères de maman, ses aspirations de femme. Il y'a vraiment des personnages secondaires qui m'ont émue : Tom, le voisin dévoué, Miranda la patronne/amie, Rosie l’indécrottable snob... Une palette de vies qui se croisent, se décroisent en nous soutirant des rires et des larmes.

Il y'a parfois des longueurs car même s'il se passe beaucoup de choses, je crois que ce souci du détail dévie parfois l'histoire de ses rails; Mais c'est mon unique reproche et il s'oublie vite, emporté par la tendresse qu'on ressent pour cette famille et ses "pièces rapportées".

Encore un livre parfait à glisser dans vos valises pour ces vacances !

PS : Qui a fait le lien Darcy et Bennett ?

Publié dans Romance, Drame

Commenter cet article

Vampilou 13/06/2015 15:35

J'avoue que je n'aurai pas regardé ce roman de plus près, mais ton avis me pousse à m'y intéresser !

B. 13/06/2015 19:47

Non mais je comprends parce que la couverture est trompeuse !