Sinder par Jane Devreaux

Publié le par B.

Sinder par Jane Devreaux

Edition : Books on demand

Pages : 283

Format : Ebook

Date de sortie : janvier 2015

Résumé : (en anglais sin signifie péché et sinder signifie cendre)
Une rumeur peut faire de vous quelqu’un de populaire, quelqu’un de dangereux. Une rumeur peut tout changer.
Ses yeux noirs trop grands et trop maquillés en ont déjà fait trembler plus d’un. On raconte que ses parents sont en prison, qu’elle a tabassé à mort un mec qui a osé se moquer de son prénom. Elle, c’est Sandre River.
Il est le beau rugbyman populaire. Celui qui sort avec la sublime et trop prude Marcy Cheparde, celui qui fait baver d’envie toutes les filles. Lui, c’est Josh Anderson.
Jamais, Sandre ne reconnaîtra qu’il lui plait. Jamais, Josh n’avouera que ses hormones sont en ébullitions. Une seule provocation de Sandre va suffire à bouleverser leurs vies. « Tu veux un conseil, trouve-toi une fille, n’importe laquelle, vide tes bourses et remet la machine
à penser en route. »

Qui aurait pu imaginer que ces mots donneraient naissance à une incroyable histoire d’amour ?

Mon avis : Il y'a quelques semaines, l'auteure et je l'en remercie,, m'a proposé de lire les deux premiers tome de sa saga. J'en avais entendu plutôt du bien donc j'ai accepté avec grand plaisir. Merci encore Jane ! J'ai fini ce livre il y'a un petit bout de temps et mon avis reste positif avec quelques éléments, non en fait un élément qui rend certains passages assez lourds. Mais nous allons y revenir.

Sandre est une adolescente solitaire que beaucoup de choses semblent agacer,(surtout lorsque l'on cherche à se rapprocher d'elle) ou la laisser indifférente. Elle est bien plus à l'aise derrière son appareil photo à saisir des "instants" à l'insu de tous que lorsqu'il faut parler. Peut-être que ce comportement s'explique par des parents qu'elle évoque mais qui ne sont jamais là. Elle aime ses soirées et ses week-ends qui n'appartiennent qu'à elle mais on sent que quelque chose cloche dans sa grande maison aseptisée

Le seul qu'elle laisserait bien approcher c'est Josh, le beau gosse sympathique mais définitivement casé. Le sort parfois fait bien les choses puisqu'ils sont désignés comme binôme pour un exposé. Il va donc falloir que Sandre baisse un peu la garde et fasse attention à l'attirance qu'elle ressent. Josh, lui, est travaillé par le sexe que sa petite-amie, Marcy, trop puritaine, lui refuse avant de passer devant le prêtre ! Le rapprochement entre les deux jeunes gens va être explosif...

Sandre est vraiment une fille détonnante ! Elle a des réparties bien senties et pourtant on devine très vite qu'un drame a bouleversé sa vie. Bon je le dis, je me suis trompée jusqu'à la fin sur ce que c'était. En tout cas la palissade, ou devrais-je dire les murs qu'elle érige face aux autres semblent solide. J'ai trouvé Josh plus quelconque et pourtant vraiment sensible même s'il met un moment à comprendre que tout n'est pas physique entre eux. Je me suis demandé si pendant 200 pages c'était plausible et puis en me projetant des années en arrière, je me suis rendu compte que oui, à 17 ans, on est malmené par la bienséance lorsque l'on a une conscience mais encore plus par ses hormones. Ce point donc ne m'a pas gênée.

En revanche, le livre gagnerait en qualité (même s'il en a déjà plusieurs) si les scènes de sexe très explicites ne prenaient parfois pas toute la place. Il ne s'agit pas d'être choqué ou non (si on l'est autant lire autre chose) mais bien de sexe pour servir le bouquin. Ca n'est pas toujours le cas et je l'ai regretté parce que la partie psychologique est vraiment intéressante.

Pour autant, je lirai le second tome probablement en juillet car j'adore Sandre et que la fin était inattendue.

Publié dans Romance, Young Adult, Erotisme

Commenter cet article

viou03 24/05/2015 18:43

Le deuxième tome est encore meilleur que celui ci.
Bonne future lecture.

B. 26/05/2015 02:52

Oh il me semblait que j'avais lu ça sur ton blog.

Merci Viou :D