Le protectorat de l'ombrelle T2 de Gail Carriger

Publié le par B.

Le protectorat de l'ombrelle T2 de Gail Carriger

Editions : Orbit

Pages : 445

Format : Ebook

Date de sortie : 2013

Résumé : Miss Alexia Tarabotti est devenue Lady Alexia Woolsey. Un jour qu'elle se réveille de sa sieste, s'attendant à trouver son époux gentiment endormi à ses côtés comme tout loup-garou qui se respecte, elle le découvre hurlant à s'en faire exploser les poumons. Puis il disparaît sans explication... laissant Alexia seule, aux prises avec un régiment de soldats non-humains, une pléthore de fantômes exorcisés, et une reine Victoria qui n'est point amusée du tout. Mais Alexia est toujours armée de sa fidèle ombrelle et des dernières tendances de la mode, sans oublier un arsenal de civilités cinglantes. Et même quand ses investigations pour retrouver son incontrôlable mari la conduisent en Écosse, le repère des gilets les plus laids du monde, elle est prête !

Mon avis : Quel ravissement j'avais ressenti en lisant le premier tome de cette saga ! J'ai donc rempilé avec le second tome dès que j'ai pu et nous y voici. Peut-être est-ce la surprise qui se perd car on connaît déjà les personnages ou bien l'intrigue qui est un peu moins à mon goût, , quoi qu'il en soit j'ai trouvé ce second volume moins percutant que le premier, surtout au début. Heureusement, la fin rattrape le désordre du début.

Je répare déjà une erreur de la quatrième, Alexia est devenu Lady Maccon, comtesse de Woolsey et trois année se sont écoulées depuis le mariage de ces deux oiseaux là. Alexia a pris les habitudes nocturnes de son époux et est le mujah que la reine Victoria lui avait demandé d'être. Entre réunions du conseil, gestion des humeurs de son mari et des chapeaux de Miss Hesselpeny, Alexia mène une vie bien remplie. Mais tout serait moins intéressant si quelque événement surnaturel ne venait pas troubler le tumulte de cette meute. Est-ce encore un tour de la science qui a dépourvu les êtres surnaturels de leur supplément d'âme ou bien est-ce une quelconque magie ? Quoi qu'il en soit, Londres est affaiblie bien que tout rentre dans l'ordre, Lord Maccon part pour son Ecosse natale sans rien dire à sa femme.

C'était sans compter sur son entêtement, son rôle de femelle Alpha et de Mujah...je rajouterais bien de femme mais...certains y verraient peut-être à redire. Le départ est d'autant plus précipité que la meute de Kingair, l'ancien bastion du Lord, semble être en lien avec les terribles événements. Affublée de Miss Hesselpeny, de son abjecte soeur, sa femme de chambre et d'un porte-clé rougissant, Alexia grimpe dans un dirigeable pour en découdre avec son mari et ce dangereux mystère. Heureusement, Lyall et Lord Akeldama veillent de loin !

Vous allez me demander : mais alors qu'est-ce qui est moins bien ? Je pense que ce sont réellement des détails qui n’entachent pas la saveur des personnalités, ni de ce qui se déroule en Ecosse. Mais Lady et Lord m'ont insupportée à se donner du "mari", "femme" à longueur de temps, le mordant ironique qui existait entre eux perd un peu de son tranchant. Quant au début brouillon de ce roman, il m'a fait peur. J'ai bien cru pendant trente pages que le premier tome était une chance à jamais perdue.

Pourtant, dès que l'action s'est mise en place, on a retrouvé la langue bien taillée d'Alexia, les rebondissements en cascade et l'humour. Il y'a notamment une scène à propos de chaussettes qui m'a fait rire aux larmes. La force de Gail Carriger est puisée dans sa capacité à créer des personnages colorés et des situations abracadabrantes ! Les balbutiements sont vite oubliés et on se reprend au jeu. Surtout avec cette conclusion improbable qui fait se demander si on ne va pas lire le trois sans attendre...

Publié dans Steampunk, Bit-lit

Commenter cet article

ROTUREAU 24/04/2015 16:08

Rien que de voir cette mme Proutprout sur la couverture, ca me suffit. Quant au resume, non merci tres peu poir moi

B. 24/04/2015 16:27

Pffff si tu lisais ma chronique tu verrais qu'Alexia est tout sauf proutprout ! Poire oui c'est ça xD

viou03 22/04/2015 21:00

J'ai pas accroché au premier tome . J'ai eu du mal avec la plume so british de l'auteur.

B. 23/04/2015 08:30

C'est vrai ? Pourtant, on retrouve peu l'ambiance londonienne finalement mais l'humour...peut-être oui :p

Conteusedechronique 22/04/2015 18:17

Sympa ! Je me lirais bien le premier tome si en plus y'a une suite :p merci pour le partage :)

B. 22/04/2015 20:59

Ah ben ça fait plaisir :) Il y'a 5 tomes, oui.

fantasybooksaddict 22/04/2015 18:10

Cette saga me tente bien !

B. 22/04/2015 18:13

Si tu te laisses aller à la tentation, reviens me dire si tu as aimé :)