Bird Box de Josh Malerman

Publié le par B.

Bird Box de Josh Malerman

Editions : Calman-Levy
Collection : Orbit
Pages : 372
Format : Ebook
Date de parution : 17 septembre 2014


Résumé : Malorie élève ses enfants de la seule façon possible: barricadés chez eux. Dehors, il y a un danger terrible, sans nom. S'ils s'aventurent à l'extérieur, ce sera les yeux bandés pour rester en vie. S'ils ôtent leurs bandeaux, ils se donneront la mort avec une violence inouïe. Malorie a deux solutions: rester cachée avec ses enfants, isolée, ou bien entamer un terrifiant périple jusqu'au fleuve dans une tentative désespérée, presque vaine, pour rejoindre une hypothétique colonie de survivants. La maison est calme. Les portes sont verrouillées, les rideaux sont tirés, les matelas cloués aux fenêtres. Les enfants dorment dans la chambre de l'autre côté du couloir. Mais bientôt, elle devra les réveiller et leur bander les yeux. Aujourd'hui, ils doivent quitter la maison et jouer le tout pour le tout.
Un tour de force psychologique oppressant au coeur de l'Amérique contemporaine, dans une atmosphère de fin des temps digne d'un livre de Barjavel, de La Route de Cormac McCarthy ou du Jour des Triffides de John Wyndham. Bird Box revisite le roman post-apocalyptique et hisse son jeune auteur Josh Malerman parmi les grands noms du ge
nre.


Mon avis : Epique ! Ce roman, en plus d’être un page turner, est vraiment essoufflant, dans le bon sens du terme. Je l’ai lu en vraiment peu de temps parce que forcément, on espère en apprendre plus sur ce phénomène, le commencement comme la fin. J’ai eu un coup de cœur pour cet écrit d’un auteur inattendu dans ce domaine, Josh Malerman !


Nous prenons en cours de route le bouleversement que vit Malorie. En lisant les premières pages, on plonge immédiatement dans ce qui ressemblerait plus à une tentative de fuite sans comprendre pourquoi la vue est devenue un sens dangereux. Puis l’auteur décide que nous devons commencer par le commencement. Depuis plusieurs semaines, des meurtres étranges, violents et inexplicables se produisent à divers endroits de la planète. Il s’agit d’événements tellement cruels qui frappent au hasard que la population américaine finit par se terrer chez elle. Malorie ne sait pas ce ou qui produit ça mais lorsque sa sœur se suicide (ou a été suicidée) dans leur appartement, la jeune femme, enceinte, décide de partir vivre avec d’autres personnes dans une maison à quelques kilomètres. Elle fera tout le trajet à l’aveugle.


Une vie étrange s’installe au milieu de ces deux femmes (dont une est enceinte également) et de ces quelques hommes. La peur est un moteur mais Josh Malerman ne précise jamais pourquoi elle est aussi intense, du moins pas au départ. Plusieurs scènes sont assez insoutenables, notamment lors de l’accouchement de l’héroïne ou d’une expédition avec le chien. Ce roman est dur, il joue beaucoup sur le mystère. A noter également que l’auteur alterne entre la fuite au présent, de Malorie et ses enfants et le cheminement pour en arriver à les suivre le long de cette rivière qui pourrait les mener vers un nouvel espoir. On est parfois mal à l’aise dans ce livre, la suspicion fait partie du quotidien et nous ne voyons pas plus que les protagonistes. C’est très ingénieux de nous inclure dans ce huis-clos.

J'ai trouvé que la maîtrise de Malerman tant quant à son sujet que dans le style fluide et coupant qu'il adopte le rangeait dans les rangs de Stephen King, Pierre Lemaître, Karine Giebel et d'autres.

Publié dans Horreur, Dystopie

Commenter cet article

Ganache 23/12/2015 14:08

Hello,
Alors ça y est, j'ai terminé ce roman.
Je ne partage pas ton ressenti de lecture mais j'ai beaucoup aimé.
Les choix de l'auteur sont intéressants : laisser les propres peurs du lecteur faire le travail (j'ai réussi plusieurs fois à me créer des images de ces créatures en lisant) mais du coup, je n'ai pas ressenti d'angoisse particulière (je lis peu de romans de ce style). Pourtant, quand on y réfléchit, tout le contexte du roman est assez horrifiant mais je n'étais pas complètement sous l'emprise des mots. Je pense que le choix du mode narratif (que je ne remets pas en question car justifié) m'a tenue un peu à l'écart. Sans doute parce que j'ai moins l'habitude (et parce que c'est moins courant dans les romans actuels) de suivre un récit à la 3e personne. (que je trouve moins fort au niveau émotionnel).
J'ai tout de même apprécié le cheminement, les alternances (présent, passé) d'un chapitre à l'autre,
de voir comment la vie s'organisait malgré ce fléau.
L'histoire est devenue haletante (pour moi) à partir de Gary, aux 4/5e du roman.
La fin qu'a choisie l'auteur (moi qui aime tout comprendre) ne m'a pas dérangée, au contraire, je la trouve parfaitement logique. Une belle découverte donc (merci) mais pas de coup de cœur :)

B. 23/12/2015 20:44

En effet, j'ai été totalement conquise et je craignais de ne pas l'être car il m'en faut pour que je flippe. Je ne peux pas dire que j'ai eu peur mais la scène de l'accouchement piouu ! En revanche, je n'ai pas pu visualiser c'est pour ça que je suis restée aussi aveugle tout le long et que j'ai été attrapée. La 3ème personne ne me gêne pas si elle ne gêne pas le récit et là tu as raison, il est justifié et a bien fonctionné.
Tant mieux si tu as tout de même passé un bon moment :p

ganache 18/12/2015 14:22

Ça y est, c'est parti. J'ai commencé ce matin... :)

B. 19/12/2015 07:46

Ah bah quand même et il va pas faire long feu :p

Victoria Ruthven 25/05/2015 14:42

Allez hop, un autre dans ma wish-list. Ce roman a l'air d'être une sorte de bon compromis entre un huis-clos et un classique post-apocalyptique!

B. 26/05/2015 02:51

C'est exactement ça :D Tu me diras quand tu le liras ?

Ganache 23/04/2015 13:40

C'est du jeune adulte ou pas ? Ca m'a donné envie d'en savoir plus...

B. 24/04/2015 09:15

Au moins tu ne prends pas de risque si tu es déçue, en effet. Les critiques sont bonnes sur Babelio de mémoire.

Ganache 23/04/2015 22:29

Je vais essayer de le trouver en bibliothèque, ça m'intrigue, je n'ai pas voulu lire de critiques sur Babelio, trop risqué niveau SPOILERS.

B. 23/04/2015 14:28

Hum non, c'est pour moi un roman noir tirant sur le fantastique mais il y'a des scènes que certains qualifient d'horrifiques.

Dareel 14/04/2015 11:01

Il est dans ma PAL et à chaque fois que je choisis un nouveau livre à lire j'hésite avec celui-ci... Il faudrait que j'm'y mette !

B. 14/04/2015 19:17

Alors j'ai fait ça plusieurs mois puis on a fait une LC avec une copinaute :p J'espère que tu le liras !

viou03 13/04/2015 20:11

Une lecture oppressante , mystérieuse aussi.

B. 14/04/2015 19:16

Ah mais tout à fait ! Je le conseille vraiment ^^