Respire de Anne-Sophie Brasme

Publié le par B.

Respire de Anne-Sophie Brasme

Edition : Le livre de Poche

Pages : 190

Format : Poche

Date de parution : Décembre 2014

Résumé : Charlène est une enfant comme les autres, qui vit sans trop se poser de questions, prend ce qu’on lui donne et ne demande rien. Elle habite un immense appartement à Paris avec ses parents, pas très aimants ni très amoureux. Charlène souffre : elle est asthmatique, se sent incomprise, mal aimée. Avec l’entrée au collège commencent de longs mois difficiles, de solitude et d’attente. Jusqu’à l’arrivée de Sarah, brillante, magnétique. Une amitié naît, qui pour Charlène est un don inespéré de la vie, un émerveillement. Avant les petites déceptions, les souffrances, la passion puis le désespoir. Un roman d’une vérité hallucinante écrit par une jeune fille de 17 ans.

Mon avis : Je suis restée sur ma faim avec ce livre mais comme j'ai pu le dire sur Livraddict ou Facebook, ça n'est pas la faute de l'auteure. Elle a livré une histoire brute, un témoignage quand moi je voulais en plus, une explication clinique des faits.Je ne dirai donc pas que ce livre est insuffisant car il exprime certainement ce que l'auteure voulait faire passer, elle fait d'ailleurs passer un nombre de sentiments et de faits incalculables.

A première vue, Charlène est une adolescente comme les autres qui manque de l'affection de ses parents, a des complexes importants et la trouille de l'avenir. Jusque là, rien de bien extraordinaire. Mais en quelques années, la jeune fille se transforme en une jeune femme blessée, paumée et va entamer une réelle descente aux Enfers que personne ne pouvait prévoir. Depuis l'enfance, elle s'est toujours sentie comme le vilain petit canard et à part une amie en primaire, personne ne lui a démontré le contraire.

L'entrée au collège est une étape pour tout enfant et Charlène l'a redoutée peut-être plus que d'autres. Lors d'une course à laquelle elle n'aurait pas dû participer, elle tire une sonnette d'alarme en déclenchant une crise d'asthme fulgurante alors qu'elle tenait sa ventoline dans la main. Sarah, cette jolie fille qui se trouve dans sa classe alerte les secours et vient lui proposer son amitié. C'est la seule qui a vu un geste désespéré dans le refus de s'arrêter de Charlène. La vie de la jeune adolescente est bouleversée par cette amitié inattendue et irréversible.

En tant que lectrice, j'ai passé une heure à me dire "mais c'est pas possible, ils sont tous aveuglés !!" Ma première envie est de regretter la passivité des parents de Charlène qui l'a conduite à la dépendance affective et ses conséquences dramatiques. Et je regrette encore plus l'aveuglement trop facile, sûrement dédramatisé par des "ça lui passera". A aucun moment, un adulte ne se réveille pour constater les dégâts de cette relation destructrice. Seuls quelques ados qui connaissent Sarah mettent Charlène en garde, mais on ne peut accepter que l'objet de son obsession soit sali par quelqu'un d'autre que soi, surtout quand la personne en question est une manipulatrice éculée.

Ce roman met en lumière la destruction, l'auto-destruction, le faible fossé entre l'amour et la haine, la cruauté des enfants et adolescent, le mal d'être...

Je pense qu'il est intéressant de le lire dès ses 15 ou 16 ans. Ce livre m'a mise en colère car je pense qu'il y'a beaucoup de choses à faire pour les Charlène et les Sarah mais les moyens manquent, le temps aussi et l'acceptation encore plus.

Commenter cet article

ROTUREAU 31/03/2015 20:40

C est un livre que j ai vraiment beaucoup aimé. Mais moi j avoue que, si je ne suis pas restee sur ma faim, j attendais encore qq pages. Peut être aussi que je ne voulais pas qu il se termine si vite...

B. 31/03/2015 21:27

Disons que j'aurais voulu assister au procès, à son suivi médical...peut-être connaître sa peine de prison !