[LC] Que ta volonté soit faite de Maxime Chattam

Publié le par B.

[LC] Que ta volonté soit faite de Maxime Chattam

Edition : Albin Michel
Pages : 360
Format : Broché
Date de sortie : 02 janvier 2015


Résumé : « Les enfants de toute l’Amérique avaient le Croquemitaine pour se raconter des histoires qui font peur, à Carson Mills, ils avaient Jon Petersen. »
Pour son vingtième roman, Maxime Chattam s’amuse à dresser le portrait d’une petite ville du Midwest américain des années 60 jusqu’au début des années 80, avec pour fil rouge l’évolution de Jon Petersen, un pervers psychopathe, de son enfance jusqu’au point culminant de sa sinistre carrière criminel
le.


Mon avis : Un roman déroutant. Je le trouve en effet, plutôt éloigné de la trilogie du mal ou de ses autres thrillers. Mais c’est une différence qui moi, m’a réellement plu. Il ne s’agit pas réellement d’un thriller d’ailleurs mais plutôt d’un roman noir psychologique. J’aurai d’ailleurs plus tard à faire un réel compliment à Maxime Chattam.


Un narrateur qui se présente à nous comme une entité tangible va nous raconter l’histoire de cette petite bourgade américaine. Jon Peterson va naître dans le sang, orphelin, il sera recueilli par son grand-père et élevé avec ses tantes. Très tôt, Jon sera attiré par les mutilations sur les animaux puis sa folie ira crescendo jusqu’à l’entraîner dans d’autres types de meurtres et de mutilations. Trois drames attirent enfin l’attention du sheriff Jefferson lorsque deux viols et un assassinat sont à déplorer. Il n’aura alors de cesse de faire la lumière sur ces affaires qu’il sent intimement liées.
Parallèlement, Jon a grandi, se marie et se calme un temps. Mais la maladie refait surface et il met la vie de sa femme en danger ainsi que celle de son fils. Une partie de la ville va commencer à se poser des questions sur la tranquillité perdue de Carson Mills.


L’auteur nous dépeint en effet une petite ville dans ce qu’elle a de plus noir mais je ne suis pas certaine qu’il se soit amusé en faisant ça, comme l’indique la quatrième de couverture. On sent une réelle implication de l’auteur dans les faits qu’il présente et ce n’est pas sans me rappeler (voilà le fameux compliment) ce que Stephen King sait faire de mieux : les études de mœurs des communautés américaines. Il y’a une réelle folie décrite (je déteste ce terme mais…) dans ces lignes. Ce ne sont pas seulement les actes qui m’ont glacée mais plutôt l’inertie des autorités de l’époque ou des autres citadins. (Un échange entre le Sheriff et le FBI est mémorable !).


Pour autant, le Sheriff m’a fait fondre. Il est dévoué, loyal mais ne voit pas la loi comme un organe inflexible. Il est peut-être le seul à poser un regard social sur toute la gangrène qui entoure la ville. Il est en plus tellement réfléchi et tendre avec ses proches. C’est le seul personnage, à part Jon Peterson, que l’on voit vieillir.
Quant à la fin…elle est de celles qui nous laissent pantois. Je ne sais toujours pas quoi en penser et je suis vraiment open pour en discuter avec vous.

PS :Vous pouvez retrouver d'autres avis sur cette page

Publié dans Thriller

Commenter cet article

gilester 30/03/2015 10:47

Bonjour tres bon livre et qui change de ce qu il fait d habitude.quand a la fin me suis pas senti concerne mais trouve ca original malgres tout de nous dire vous aussi vous auriez fait pareil si on va plus loin on peut aller sur le debat de la peine de mort je pense a ca! Apres imaginé vous etes a la place du narateur peut etre qu il dit ca pour se dire en lui meme que ce qu il a fait est juste se rassurer voila c est mon avis desole pour faute orthographe

B. 30/03/2015 15:20

Je suis on ne peut plus d'accord pour la qualité du livre et j'avoue que l'idée du dédouanement est plutôt bonne. Je n'avais pas pensé. Là pour le coup, la peine de mort a été donnée, auquel cas elle devrait être donnée à nouveau même si c'était pour le bien de la communauté. Vaste débat ^^ Merci gilester :)

Wolkaiw 28/03/2015 19:18

J'ai tellement envie de le dévorer ! A chaque nouvel avis, c'est l'impatience et la frustration qui me ronge :)

B. 28/03/2015 19:35

C'est parce qu'il faut que tu le lises au plus vite :D

Kahlan 28/03/2015 15:55

Coucou ! Effectivement, je pense que cette fin n'a pas fini de faire parler d'elle. Personnellement, je l'ai trouvée un peu facile, et elle tombait comme un cheveu sur la soupe. Je n'ai pas compris quel but il recherchait en faisant ça, surprendre son lectorat avec un truc super original ? Ben c'est raté parce que ça n'a absolument rien éveillé en moi. Heureusement, l'identité du narrateur, elle, tient debout, et je me contenterai de me souvenir de ça !

B. 28/03/2015 15:59

Coucou Kahlan :) Je crois qu'en effet, elle va faire couler de l'encre ! Je ne sais pas si c'est facile, j'aurais dit "osé" mais j'ai la crainte de ce même argument, l'originalité. Ca aurait peut-être pu fonctionner avec une explication plus claire ou plus tordue, je ne sais pas en réalité.
Voilà, j'ai eu très peur que ce "narrateur" soit un moralisateur qui nous laisserait avec cette faute sur les bras. Là au moins ça tient la route ^^

Lucy13 28/03/2015 15:31

Je plussoie beaucoup de chose de ton article . Quant à la fin ... Je ne l'ai pas du tout, mais du tout aimer !! Je l'ai même limite trouver d'un ridicule ... j'étais morte de rire, ce qui , à mon avis, n'était pas le but rechercher par l'auteur ... On en discutera avec les autres à mon avis quand ils auront fini leur lecture !! Bises ici mazelle :)

B. 28/03/2015 15:36

Ah oui tu sais au moins ce que tu ressens, toi xD On en parlera oui mais en tout cas, je ne me suis pas sentie concernée, si tu vois ce que je veux dire par les supputations de la fin, j'étais même un peu dérangée d'être inclus :/
Merci pour ton passage, bises Lucy :D