[LC] Kaleb T2 de Myra Eljundir

Publié le par B.

[LC] Kaleb T2 de Myra Eljundir

Editions : Robert Laffont
Collection : R
Pages : 319
Format : Broché
Date de parution : mars 2013

Résumé : Le mâle dans la peau...

Magnétique et sensuelle, Abigail est l'arme la plus redoutable du réseau SENTINEL.
La jeune succube se nourrit de votre énergie vitale et vous consume dans l'extase.
Inutile de lutter : l'attraction qu'elle suscite est irrésistible.
Même si faire l'amour avec elle, c'est s'unir à la
mort.

Kaleb Helgusson est plus dangereux encore, car il porte désormais l'empreinte du Mal.
Quand leurs routes se croisent, Abigail a beau le repousser, l'empathe l'attire comme un aimant.
Au terme d'un affrontement passionnel sans merci, ils découvriront avec effroi ce que la combinaison de leurs dons peut accomplir.
Mais seront-ils capables de maîtriser leurs désirs les plus som
bres ?


Mon avis : Ni une, ni deux, ce second volet m'a beaucoup plu, bien plus que le premier et j'ai même ragé qu'ils ne contiennent pas plus de pages. Il n'est pas tout à fait un coup de coeur mais pas loin. Il est vrai que l'action est installée, le monde tel quel le voit Myra Eljundir posé. Il y'avait énormément d'action dans le premier tome et dans celui-ci également mais j'ai trouvé que tout était beaucoup mieux imbriqué. Cette fois l'auteure m'a réservé de bien belles surprises, des connexions inattendues qui m'ont réconciliée avec certains personnages.

A la fin du premier tome, Kaleb s'envolait donc pour l'Irlande, à la demande de Abigaïl et surtout du colonel. Notre héros nous conte donc son arrivée dans ce pays qu'il ne connaît pas et il en donne une vision loin de ce que les agences publicitaires nous vendent. Certains quartiers des villes sont lieux de débauche et font presque oublier les paysages incroyables.
La rencontre tant attendue, aussi intimidante qu'excitante pour nos deux EDV se déroule enfin. Elle est comme prévue, électrique, sensuelle mais plus grave qu'autre chose. Le flirt n'est pas encore de mise, surtout car leur premier contact physique rend la population alentours totalement démente et parce ils ont une mission à accomplir : retrouver le camp des EDV caché.

Kaleb et Abigaïl se rendent donc sur place mais lorsqu'ils arrivent dans le camp tant espéré, les jeunes gens ont été décimés. Le désespoir et la colère s'abat sur les deux jeunes gens. Pourtant, l'un de ces enfants dont les corps sont étalés, sans vie, a pu survivre car son don est le voyage astral. Kaleb a un mauvais pressentiment concernant ce personnage particulier mais est-ce à mettre sur le compte de sa jalousie ? Abigaïl, sa nature de succube décuplée, favorise les combats de coqs entre les deux garçons.
Ils arrivent tout de même à la conclusion que l'Irlande ne peut plus rien pour eux et partent pour l'Islande ou ils commencent à vivre avec un groupe d'EDV du pays.
Le colonel veille, tue. Abigaïl continue à tenir son rôle de taupe avec plus ou moins d'assiduité. Kaleb développe un pouvoir encore plus improbable. Le vieil homme noir est toujours présent, dévoilant un peu de son mystérieux rôle et nous ouvrons les yeux sur une machination qui m'interroge encore.

Peut-être que dans ce roman plus court, Myra Eljundir a voulu plus concentrer les faits, en tout cas, sans abandonner son rythme littéraire et narratif, elle commence à délivrer quelques secrets. Et quels secrets ! Je me suis fait berner comme les personnages du bouquin (et peut-être certains d'entre vous) et il n'y a rien que j'aime plus. L'idée de mêler passé et présent est très bonne et appuie sur ce que j'avais trouvé salvateur pour le premier tome : les mythes islandais du volcan.
Nous avons été graciés d'une romance prenant toute la place et nous retrouvons un Kaleb toujours aussi déroutant mais plus humain. Il manipule mais il éprouve des remords. D'ailleurs une joute verbale entre Abigaïl et lui m'a particulièrement fait saliver, au début du roman.

Je disais dans ma chronique sur le premier tome que la frontière entre ces deux grandes notions trop manichéenes que sont le bien et le mal était floue. L'auteure persiste en ce sens et va jusqu'à nous interroger sur “l'eau qui dort”. Mais je n'en dis pas plus, il faut que vous vous fassiez votre propre opinion. Un très bon roman, un second tome meilleur que le premier, c'est rare !!

Publié dans Fantastique, Young Adult

Commenter cet article

Mirza 21/03/2015 18:17

J'ai moi aussi préféré le 2 et grave le 3

B. 21/03/2015 19:58

Eh bien j'espère que ce sera mon cas aussi :p