Le manuscrit perdu de Jane Austen de Syrie James

Publié le par B.

Le manuscrit perdu de Jane Austen de Syrie James

Editions : Hachette
Collection : Black Moon
Pages : 416
Format : Broché

Résumé : Samantha McDonough mène la vie sans surprise d’une bibliothécaire sans histoire. Un jour, elle fait une surprenante découverte. Un livre, déniché dans une petite librairie, qui va changer sa vie. Car entre ses pages se cache une lettre vieille de deux cents ans. Une lettre signée par l’une des plus grandes romancières anglaises : Jane Austen. Voilà Samantha lancée sur la piste d’un manuscrit perdu, dans une course contre le temps, qui va la guider tout droit entre les murs d’un manoir magnifique, et entre les bras de son séduisant propriétaire…

Mon avis : Avant d’entamer le roman, de parcourir les dernières pages publicitaires, j’avoue que j’avais même oublié Syrie James et Dracula mon amour. Ce qui m’a fait saisir ce livre en quelques secondes chez mon libraire préféré, c’est uniquement son titre, ou plus précisément une partie qui a créé comme une alerte rouge dans mon cerveau : « Jane Austen ».
L’auteure, une fois de plus, revisite un univers connu avec un brio auquel je ne m’attendais pas puisque j’ai été frileuse et n’ai pas touché à sa relecture de Dracula.

Nous plongeons dès les balbutiements de l’histoire, dans l’Angleterre contemporaine pour suivre Samantha, qui s’octroie avec son fiancé un retour dans un pays qu’elle a bien connu puisqu’elle a suivi un cursus littéraire à l’université d’Oxford quelques années auparavant. Très vite, l’auteure nous fait comprendre que, pour des raisons personnelles, l’héroïne n’a pu poursuivre sa thèse et est rentrée aux Etats-Unis parce qu’elle y était contrainte.
Vous l’aurez compris, Samantha va retrouver ses anciennes amours « austeniennes » par le biais d’une sorte de chasse au trésor et rencontrer, romance oblige, un charmant châtelain, qui n’est autre que l’ancêtre d’un homme qui a bien connu Jane Austen.


Si l’histoire entre l’héroïne, son fiancé, ses études, ses regrets et ce jeune homme ne sont pas plus que distrayants, Syrie James nous propose de découvrir un roman soi-disant inédit, écrits par les soins de la célébrissime auteure anglaise alors qu'en fait ce sont ses soins à elle. En grande fan, j’ai été happée, comme pour les vrais romans de Austen et je dois absolument reconnaître le talent de Syrie James pour reprendre la plume d’une des plus grandes écrivaines du 19ème siècle. Les tournures de style, le vocabulaire, la description des personnages, tout nous fait croire qu’il s’agit d’un septième roman inconnu. Et cerise sur le gâteau, les dialogues sont dans la même veine, des personnages dont on se moque avec joie...

Il faut également reconnaître que les retours dans le présent peuvent paraître longs car l’on souhaite connaître la suite des aventures des personnages du 19ème mais c’est une jolie façon de maintenir le suspense jusqu’au bout.


Je ne peux que vous conseiller ce livre (après avoir lu Austen soi-même ou pas...peut-être que l'aborder par quelqu'un qui la connaît si bien et qui nous est contemporaine pourrait vous donner goût).et saluer une fois de plus l'extrême maîtrise de Syrie James !

En gros, deux livres pour le prix d'un !

Publié dans Romance, Young Adult

Commenter cet article

Alice 10/12/2014 19:54

J'ai également apprécié cette lecture, plus que le tome précédent (qui n'a malheureusement pas été traduit).

Mirza 24/11/2014 09:47

J'ai jamais lu Jane Austen et là ça me fait bien envie

B. 29/11/2014 19:23

Il faut, il faut, il faut !

Pauline 20/11/2014 19:25

Une très belle découverte pour ma part aussi ! :)

B. 20/11/2014 20:35

Ah je suis ravie alors, Pauline ! :)