Jalousie de Sean Olin

Publié le par B.

Jalousie de Sean Olin

Editions : Robert Laffont
Collection : R
Pages : 360
Format : Broché


Résumé : Peut-être que si Lilah en était restée là, les choses se seraient passées différemment pour elle, pour Carter et pour Julie. Peut-être que Lilah aurait vécu avec Carter l'histoire d'amour dont elle avait toujours rêvé. Peut-être que Julie aurait surmonté sa passion passagère pour Carter en se livrant corps et âme à la danse, au chant et au théâtre...

Mon avis : Sous couvert d’un prologue très adolescent, d’un début d’histoire d’amour, Sean Olin nous plonge dès le premier chapitre, en prenant tout son temps, dans un univers sombre qui tend vers le chaos. La quatrième de couverture était déjà un bon avertissement (que je regrette un peu) mais il n’y pas eu de mensonge. Lilah est présentée comme une adolescente instable, sans précision au tout début des troubles dont elle souffre. Carter, son petit-ami est lui au contraire très sain et tente depuis trois ans de l’aider à conserver son calme, à prendre son traitement… Pourtant, en une soirée et tout bascule. Nous sommes dans l'univers des lycées américains, à l'approche de la remise des diplômes et ces quelques semaines qui devraient être synonymes de projets pour un futur à construire vont être l'opposé total : comment finir l'année sans se faire tuer ?


Les trois personnages principaux me semblent uniquement effleurés par l'auteur, que ce soit à propos de leur passé, de leurs relations familiales. Sean Olin s'intéresse bien plus à leur présent mais dans ce roman là, pour l'intrigue à ménager, le peu de précisions m'a semblé un choix très judicieux. Je ne me suis réellement attachée à aucun des trois même si Lucy et sa mère ont une relation particulière et plus captivante. Bien sûr, on déteste Lilah tout en commençant certainement par la plaindre et on craint pour Julie et Carter.
Passionnée de psychologie, peut-être aurais-je aimé que, comme dit plus haut, on comprenne plus de quel mal précis, souffre Lilah. Pour un roman adolescent, c'est bien suffisant et on peut se demander si finalement, ce flou ne sert pas à épaissir une ambiance déjà glauque.

J'ai trouvé qu'avec son écriture fluide et précise, l'auteur nous captive et ses cliffhangers sont très bien choisis, impossible de fermer le bouquin sans comprendre la suite. Il s'agit là, à mon avis, d'un très bon roman pour amener les plus jeunes à des thrillers psychologiques.


Vivement le second tome !

Publié dans Romance, Suspense, Young Adult

Commenter cet article