De l'eau pour les éléphants de Sara Gruen

Publié le par B.

De l'eau pour les éléphants de Sara Gruen

Edition :Hachette

Collection : Le livre de poche

Pages : 471

Format : Poche

Résumé : Jacob Jancowski a 23 ans, il étudie dans une grande factulté américaine en 1931 pour devenir vétérinaire, comme son père. Sa vie est centrée autour de l'amour qu'il ressent pour Catherine, une autre étudiante, et sa dévotion pour son futur métier. Mais la vie est là pour nous rappeler que le bonheur est fugace et celui de Jacob va durement s'éteindre. En effet, quelques jours avant ses examens de fin d'étude, il apprend la mort de ses parents dans un accident de voiture. Meurtir, esseulé, paumé, ruiné, il renonce à passer ses examens sur un coup de tête. Il quitte la salle d'études et déambule le long d'un chemin de fer. Il finit par monter à bord d'un train et y fait des rencontres intéressantes, des hommes, dont Camel, un vieil homme, qui le prend sous son aîle et lui propose de travailler pour le cirque des Frères Benzini. N'ayant pas eu de meilleure proposition, Jacob rejoint l'équipe du cirque et dont bientôt il sera le vétérinaire attitré. Il fait alors la rencontre de Marlène qui lui plaît immédiatement, tellement elle ressemble à sa Catherine.

Mon avis : Comme souvent, j'ai senti, en le commençant que ce livre allait me plaire et me permettre de voyager dans un monde que je ne connais pas bien : le cirque !


J'ai tellement aimé ce livre et il y a tellement de choses à en dire que je ne sais par où commencer. Je crois que la première chose à dire c'est que, sans conteste, ce roman est une réussite que ce soit au niveau du style de l'auteur, du thème richement documenté et du rythme maintenu tout au long du roman.


Dès les premières pages, l'auteur nous emmène dans son monde. Elle n'hésite pas à nous bouleverser, notamment lorsqu'elle décrit la mort d'un proche, aussi crument que possible et c'est ce qui m'a retournée. Elle souligne que la mort frappe sans prévenir, qu'elle dévaste une personne, qu'elle laisse une douleur indicible, qu'elle bouleverse le quotidien en quelques secondes. La peine que ressent Jacob, elle nous la transmet en nous l'infligeant en pleine figure.


Différemment mais dans le même esprit, lorsqu'elle consacre quelques pages de description du cirque, tel que Jacob le découvre, c'est saisissant. C'est précis, nourri, clair et on voit défiler devant nos yeux toutes les images et en couleurs ! Je suis même arrivée à entendre une petite musique entraînante pendant ma découverte, en clair, j'avais envie de me fondre dans la foule et de découvrir la Ménagerie, la femme à barbe, les chevaux, les singes...
Je dois préciser que l'histoire est racontée par le héros lui-même lorsqu'il se souvient de sa vie passée alors qu'il a 93 ans et qu'il vit dans un hospice. Là non plus, Gruen n'est pas tendre avec sa vision de la vieillesse. Il est difficile de ne pas trouver Jacob grincheux, amer et tout aussi difficile de ne pas remarquer que c'est un homme sensible, attaché à ce monde du cirque qu'il a découvert malgré lui. Ce n'est pas une éloge de l'âge, du temps qui passe, non au contraire, elle ne nous épargne rien, ni les détails sordides du corps qui se « meurent », s'abime, ni la difficulté de garder une « place » dans la société pour des personnes d'un âge aussi avancé.


Je dois tout de même vous prévenir. Si ce livre est touchant et enivrant lorsque Jacob, vieux, raconte sa vie présente ou son passé, lorsque l'on décrit l'attachement des artistes pour leurs animaux... il ne l'est pas du tout lorsqu'il s'agit de parler d'amour. La romance entre Marlène et Jacob aboutit difficilement, elle est toute en retenue, mélangée à tout un tas d'autres rebondissements.


Pour finir, je dirai donc que j'ai souri, que j'ai craint les mésaventures des uns et des autres, que j'ai vibré grâce au spectacle et que ce livre est une réelle réussite, je l'ai su dès les premières pages et je n'ai pas été détrompée. Je vous le conseille, il faut vous laisser emporter par le strass et la pauvreté qui se mélangent admirablement.

Publié dans Drame, Contemporain

Commenter cet article

ROTUREAU 28/11/2014 18:14

En fait, je crois qu il faudra impérativement que j essaie de le lire

B. 29/11/2014 19:22

Pour avoir un avis sûr, tu ferais bien xD

petitepom 25/11/2014 09:19

ce fut un coup de cœur pour moi

B. 29/11/2014 19:22

Je suis ravie petitepom ! Merci de ton passage :)

ROTUREAU 22/11/2014 19:03

Moi pas aimé du tout ce bouquin

Milo 22/11/2014 09:25

Je l'ai dans ma PAL et ton avis me donne envie de l'en sortir ^^

B. 22/11/2014 13:07

Oh ça me fait plaisir que tu me dises ça, Milo ** Je te souhaite une bonne lecture quand elle viendra.